forum non officiel des eurocks Forum Index

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Binic, la mer, le folk, le blues
Goto page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Festivals
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Le President


Offline

Joined: 07 Mar 2013
Posts: 2,205
Localisation: pas là

PostPosted: Sun 13 Jul - 13:17 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

HenriDèsMetal wrote:
C'est le meilleur festival breton du monde. \o/


alors oui mais non, c'est Astropolis !!
_________________
Nurundil Festival Tour 20²:
May: Pelpass festival
july: Eurock
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 13 Jul - 13:17 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
dziarf


Offline

Joined: 30 Jun 2013
Posts: 591
Localisation: Poitiers

PostPosted: Wed 16 Jul - 18:18 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Je serais là les 3 jours. Je conseille à tout le monde de faire un saut à une des prestations d'Harold Martinez.

Sinon je propose une possibilité de covoit depuis Paris (ou même depuis l'est : Epinal/Nancy) pour l'aller uniquement (je reste en Bretagne quelques temps ensuite). Faites signe si intéressé.
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Fri 1 Aug - 15:27 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

http://next.liberation.fr/musique/2014/07/31/binic-rock-n-roll-a-la-coule_1…

Quote:
«Pour faire venir pour la première fois en Europe les Australiens de The UV Race, j’organise des tournées autour des dates de Binic. On arrive à leur offrir un cachet de 5 000 euros, l’équivalent de ce qu’ils prendraient dans des mégafestivals comme Primavera ou Rock en Seine.» La troupe binicaise s’est même offert le luxe de payer quelques billets d’avion pour faire venir les New-yorkais de Chicken Snake : «Sur le moment, oui, on s’est saigné, mais c’est un vrai coup de cœur», dit Ludovic Lorre. Le festival affiche cette année un budget de 120 000 euros, dont un bon tiers dédié à l’artistique. Avec des cachets, sauf exception, autour de 2 000 euros par groupe, les musiciens ne viennent pas à Binic pour l’oseille. Et privilégient souvent l’exposition à la pose.


Pinaise, j'ai vraiment du mal à comprendre comment ils bouclent un budget pareil.

Et bon, les byatchs, qui vient finalement?
Apparemment, ils attendent 25000 personnes. Contre 17000 l'an dernier, alors que c'était déjà bien saturé... ça me fait peur, ces conneries.
Back to top
willy


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 1,174

PostPosted: Fri 1 Aug - 16:07 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

HenriDèsMetal wrote:
http://next.liberation.fr/musique/2014/07/31/binic-rock-n-roll-a-la-coule_1…

Quote:
«Pour faire venir pour la première fois en Europe les Australiens de The UV Race, j’organise des tournées autour des dates de Binic. On arrive à leur offrir un cachet de 5 000 euros, l’équivalent de ce qu’ils prendraient dans des mégafestivals comme Primavera ou Rock en Seine.» La troupe binicaise s’est même offert le luxe de payer quelques billets d’avion pour faire venir les New-yorkais de Chicken Snake : «Sur le moment, oui, on s’est saigné, mais c’est un vrai coup de cœur», dit Ludovic Lorre. Le festival affiche cette année un budget de 120 000 euros, dont un bon tiers dédié à l’artistique. Avec des cachets, sauf exception, autour de 2 000 euros par groupe, les musiciens ne viennent pas à Binic pour l’oseille. Et privilégient souvent l’exposition à la pose.


Pinaise, j'ai vraiment du mal à comprendre comment ils bouclent un budget pareil.

Et bon, les byatchs, qui vient finalement?
Apparemment, ils attendent 25000 personnes. Contre 17000 l'an dernier, alors que c'était déjà bien saturé... ça me fait peur, ces conneries.

J'y suis jamais allé mais je perçois le binic comme le cas d'école du truc qui ne peut pas rester cool plus de 3-4ans.
Fatalement, à force que tout le monde dise que c'est bien, ça attire plus de monde, la presse commence à en parler donc ça attire encore plus de monde. Et tu finis par perdre le côté cool fortement lié au fait que c'était petit, tranquille, convivial et pas cher.
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Fri 1 Aug - 16:17 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

L'an dernier, on commençait à voir les traditionnelles épaves décérébrées de fins de soirées, et l'ambiance un peu beauf qui va avec. Quelques hipsters, aussi, des rues saturées et une foule énorme et assez statique devant Thee Oh Sees.

Cette année, le camping municipal était plein un an en avance, et l'autre début juillet.

Hanéfé, je crois qu'on peut le dire : Binic, c'était MIEUX AVANT.

*nostalgie de Ty Segall et Radio Moscow en petits comités Crying or Very sad *
Back to top
Le President


Offline

Joined: 07 Mar 2013
Posts: 2,205
Localisation: pas là

PostPosted: Fri 1 Aug - 21:52 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Twisted Evil
_________________
Nurundil Festival Tour 20²:
May: Pelpass festival
july: Eurock
Back to top
dillinger


Offline

Joined: 28 Feb 2013
Posts: 751

PostPosted: Sat 2 Aug - 11:27 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

HenriDèsMetal wrote:
http://next.liberation.fr/musique/2014/07/31/binic-rock-n-roll-a-la-coule_1…

Quote:
«Pour faire venir pour la première fois en Europe les Australiens de The UV Race, j’organise des tournées autour des dates de Binic. On arrive à leur offrir un cachet de 5 000 euros, l’équivalent de ce qu’ils prendraient dans des mégafestivals comme Primavera ou Rock en Seine.» La troupe binicaise s’est même offert le luxe de payer quelques billets d’avion pour faire venir les New-yorkais de Chicken Snake : «Sur le moment, oui, on s’est saigné, mais c’est un vrai coup de cœur», dit Ludovic Lorre. Le festival affiche cette année un budget de 120 000 euros, dont un bon tiers dédié à l’artistique. Avec des cachets, sauf exception, autour de 2 000 euros par groupe, les musiciens ne viennent pas à Binic pour l’oseille. Et privilégient souvent l’exposition à la pose.


Pinaise, j'ai vraiment du mal à comprendre comment ils bouclent un budget pareil.

Et bon, les byatchs, qui vient finalement?
Apparemment, ils attendent 25000 personnes. Contre 17000 l'an dernier, alors que c'était déjà bien saturé... ça me fait peur, ces conneries.

on a un pote qui y est depuis hier, c'était deja gavé de monde Sad
on devrait y être depuis ce midi...mais on est tjrs à rennes...rentrés à 5h du mat après red fang c'est dur là
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Sun 3 Aug - 19:27 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Oubliez tout : Binic, ça défonce toujours autant. J'ai même eu l'impression que y'avait moins de monde que l'an dernier.
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Mon 4 Aug - 20:02 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

HenriDèsMetal wrote:
http://next.liberation.fr/musique/2014/07/31/binic-rock-n-roll-a-la-coule_1…

Quote:
«Pour faire venir pour la première fois en Europe les Australiens de The UV Race, j’organise des tournées autour des dates de Binic. On arrive à leur offrir un cachet de 5 000 euros, l’équivalent de ce qu’ils prendraient dans des mégafestivals comme Primavera ou Rock en Seine.» La troupe binicaise s’est même offert le luxe de payer quelques billets d’avion pour faire venir les New-yorkais de Chicken Snake : «Sur le moment, oui, on s’est saigné, mais c’est un vrai coup de cœur», dit Ludovic Lorre. Le festival affiche cette année un budget de 120 000 euros, dont un bon tiers dédié à l’artistique. Avec des cachets, sauf exception, autour de 2 000 euros par groupe, les musiciens ne viennent pas à Binic pour l’oseille. Et privilégient souvent l’exposition à la pose.


Pinaise, j'ai vraiment du mal à comprendre comment ils bouclent un budget pareil.

Et bon, les byatchs, qui vient finalement?
Apparemment, ils attendent 25000 personnes. Contre 17000 l'an dernier, alors que c'était déjà bien saturé... ça me fait peur, ces conneries.

A tous les coups, ils sont subventionnés à donf.
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Mon 4 Aug - 20:23 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Pour ça, la réponse est dans l'article :
Quote:
Le Binic Folks Blues est ainsi financé par la buvette, les commerçants, quelques mécènes et une poignée de financements publics.



Cette année, y avait en plus des cagnottes invitant les gens à y mettre l'€ symbolique. C'est en tout cas vraiment cool de voir autant de monde devant des trucs comme Go!zilla (d'excellllllents et jeunes italiens, comme du Ty Segall ralenti et alourdi) ou Thomas Schoeffler Jr.
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Mon 4 Aug - 20:46 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

La réponse n'y est pas vraiment vu qu'il n'y a pas de répartition claire des revenus
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Mon 4 Aug - 20:57 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Je traduis "une poignée" par "pas grand chose", nan?
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Mon 4 Aug - 22:03 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Je traduis ça par "plusieurs" en tout cas.
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Tue 5 Aug - 06:43 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Le plus grand journal de Franque avait la réponse :
Quote:
Le festival sera-t-il toujours gratuit ?

Bien sûr ! C'est parce que nous voulons faire descendre le talent dans la rue, le rendre accessible à tous, que nous tenons à cette gratuité, malgré la baisse des subventions publiques qui ne représentent plus que 20 % d'un budget global qui ne cesse d'augmenter pour atteindre cette année 120 000 €, contre 80 000 en 2013 ! La gratuité n'est pas défendue par le politique, ce que nous regrettons.

Pour le reste, nous bénéficions d'un soutien sans faille des commerçants et des artisans, mais aussi de l'aide technique de nombreux professionnels. Ce soutien privé représente 50 % de notre budget. Sans oublier la centaine de bénévoles, qui bosse sur le festival, et la population du Sud-Goëlo, qui héberge gratuitement de nombreux artistes. Enfin, pour boucler le budget, 30 % des dépenses devront être compensées par les recettes de la buvette et de la vente des produits dérivés


Ça m'étonne pas que les deniers publics soient marginaux, pour un tel festival.
Back to top
dziarf


Offline

Joined: 30 Jun 2013
Posts: 591
Localisation: Poitiers

PostPosted: Mon 25 Aug - 12:57 (2014)    Post subject: Binic, la mer, le folk, le blues Reply with quote

Ma première édition et franchement on a hyper apprécié le festival avec les amis présents.

Etre posé à 100m de la grande scène avec vue sur la mer quand tu te réveilles et ouvres la porte de la "camionnette" ça n'a pas de prix.

Le sentiment de liberté du fait de la gratuité et que la plupart des groupes jouent plusieurs fois dans le week-end est assez appréciable.

Mis à part le samedi je n'ai pas vraiment ressenti de gène liée à la fréquentation.

On a majoritairement fait nos courses de boissons à la supérette, du coup on a plutôt dépensé dans des bonnes bouffes en terrasse et ça c'est vraiment appréciable aussi.

Au niveau des concerts mon top est le suivant :
1/ Harold Martinez : le concert du dimanche soir sur la plus petite scène
2/ Reverend Beat Man & Sister Nicole Izobel Garcia : le concert du dimanche sur la grande scène car celui du samedi était pourri niveau qualité du son et la jauge de la seconde scène inadaptée... L'apparition d'une acolyte sur scène renouvelle un peu le set et elle tient bien son rôle en ne décrochant pas un sourire du concert
3/ Pete Ross & The Sapphire : Belle découverte dès le premier jour sur la seconde scène
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Festivals All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
Page 2 of 12

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group