forum non officiel des eurocks Forum Index

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Eurocks 2018
Goto page: <  1, 2, 337, 38, 3941, 42, 43  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Eurockéennes de Belfort
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Prsouris


Offline

Joined: 04 Mar 2017
Posts: 293
Localisation: Evette-Salbert

PostPosted: Tue 3 Jul - 23:52 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

J'ai entendu parlé de 2€50 l'entrée à la grande roue personellement
Back to top
Skype
Publicité






PostPosted: Tue 3 Jul - 23:52 (2018)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tchen


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 222

PostPosted: Wed 4 Jul - 12:19 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Ils ont parlé d'un prix symbolique et sinon il y aura des accès gratuits à gagner dans les stands des partenaires ou en payant les consos via l'appli Paylib
Back to top
Nico 77


Online

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,750

PostPosted: Wed 4 Jul - 20:15 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Sinon match retransmis au camping et sur le site, sous le chapiteau, juste la 2ème mi temps... Ils ne reviennent donc pas sur l'ouverture de s portes à 17 heures. Donc en gros, si tu tables sur 15/20 min de queue à l'entrée (pas énorme) tu rates la moitié de la mi temps...

Drôle de décision...
Back to top
Warrik


Offline

Joined: 01 Mar 2013
Posts: 172

PostPosted: Wed 4 Jul - 21:06 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Le dimanche, annulation de Hamza remplacé par Mass Hysteria Tekashi 6ix9ine : https://www.eurockeennes.fr/artistes/tekashi-6ix9ine/. L'horaire en PDF n'a pas encore été mis à jour mais j'imagine que ça ne devrait rien y changer.

Les plans sont dispos en PDF aussi :
- Festival : https://www.eurockeennes.fr/plan_eurocks_2018.pdf
- Camping : https://www.eurockeennes.fr/plan_camping_2018.pdf

Un bar à bières spéciales se trouve entre la Loggia et la Plage, un bar à bières belges se trouve à gauche de la grande scène (visible dans la vidéo de présentation du plan).
Back to top
Tchen


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 222

PostPosted: Fri 6 Jul - 07:59 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Grande roue (qui, au passage, n'est pas si grande que ça) : 5€
Back to top
heyyou55


Offline

Joined: 06 Jul 2018
Posts: 1

PostPosted: Fri 6 Jul - 15:00 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

A combien sont les bières cette année ?
Back to top
Hank


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 1,184

PostPosted: Mon 9 Jul - 15:30 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

C'etait bien
Back to top
Nico 77


Online

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,750

PostPosted: Mon 9 Jul - 16:14 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Grave
Back to top
Nico 77


Online

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,750

PostPosted: Mon 9 Jul - 20:01 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Back to the future IV : review des Eurocks 2018 (putain je suis le premier à poster Mr. Green )

Laissant le joudi, sa prog de daube, sa patrouille de France, son feu d’artifice et son orage à la jeunesse, le fest commence pour moi le dredi, dans la foulée d’un France Uruguay qui fait chaud au cœur.
Pas de regrets car à part Cigarettes after Sex dont la réputation de chiantitude en live n’est plus à faire d’après ce que j’ai pu lire ici, y a pas grand-chose du reste que je peux ne serait-ce qu’écouter (Texas, Orelsan, Macklemore, Portugal the Man, Big Flo & Oli youpi !)
Sinon côté site : la loggia a enfin trouvé sa place depuis l’année dernière. Une vraie scène agréable, ombragée et de capacité suffisante. Le chapiteau est de retour et c’est pas désagréable car 1/ ça apporte de l’ombre en début de journée, 2/ ça permet de ne plus avoir à dire Green Room. A part ça, la grande roue était pas si grande que ça. On voyait la GS du haut pour ceux qui sont montés ? Franchement comme ça j’ai un doute.

Bon dredi donc.

Arrivée pour la fin de Michelle David & the Gospel Sessions, de la soul bien classe, pas originale pour deux ronds mais qui respecte tous les codes du genre (chanteuse à la voix magnifique, zikos en costards qui jouent bien carré, section cuivre qui va bien) et qui passe crème en début de journée.
Insecure Men derrière. 10 minutes de retard, pour cause de groupe bien entamé d’après les échos que j’ai eus (un punk ça change pas même quand il décide de jouer de la musique moins énervée). Sinon c’était comme sur album, bon mais un peu mou (oui je sais cmb). Petit passage devant Beth Ditto, la curatrice de la plage (pas ma came, resté trop peu pour donner un avis) avant d’attaquer le premier gros concert de l’édition sur la GS : Prophets of rage.
Comme tout le monde, fatalement, la principale question qui se pose c’est comment remplacer sur scène l’énergie de Zack, complètement indissociable du répertoire des Rage. Au final c’est différent mais pas forcément moins bon. Vocalement, B-Real et Chuck D assurent et soutiennent sans problème la comparaison. Ce que le groupe perd en énergie, il le récupère niveau répertoire avec des interludes Public Enemy + Cypress Hill qui font respirer avant d’enchainer sur la suite du répertoire des Rage. Tous les tubes y passent (sauf Bombtrack), le petit discours politique de Morello et sa guitare Fuck Trump aussi, avec un final incontournable Freedom puis Killing in the name. Bon grosse mandale, tout autant que les Rage au final.

Petite pause bien méritée après ça avant l’autre gros événement de la journée, Nine Inch Nails. Petite discussion philosophique sur comment ils ont fait pour choisir un nom groupe pareil, croisage de potes et au final ça passe vite et on est chaud devant (d’ailleurs on aura fait tous les concerts hyper près sans forcer comme quoi dans les concerts qu’on voulait voir attirait pas forcément les foules et aussi que le public me semblait plus âgé sur cette édition que sur les précédentes donc plus enclin à faire le concert peinard). Là encore gros concert, millimétré. J’ai trouvé qques temps faibles sur les morceaux plus ambients, histoire de faire la fine bouche (et pas de The Great Below et son crescendo qui me fout les poils dans la setlist) mais c’était du très très lourd, comme d’hab avec eux. Et puis un enchainement March of Pigs/Piggy ça n’a pas de prix. Le final Head like a hole / Hurt est pas dégueu non plus.

On se finit sur FFF avec la faute de goût de la prog, concert programmé beaucoup trop tard et après un groupe beaucoup trop puissant. Bref je saurais pas dire si le concert était bon ou mauvais, il était juste au mauvais moment mauvais endroit devant un chapiteau loin d’être plein. Set list finalement très changée par rapport à Vivants qu’ils devaient rejouer. Un petit Barbès au final qui fait quand même bien plaisir parce que ce groupe bordel ça reste la vie (seuls les vieux savent). Les mêmes en début de soirée après France Uruguay auraient foutu un bronx pas possible à mon avis…

Retour à la caisse avec Richie Hawtin Close. Je sais pas si ça valait le coup visuellement mais musicalement de loin ça faisait très Ibiza (pas un compliment de ma part).

Sadi :

Comme j’ai déjà vu tRukks et les excellents BCUC dans les mois précédents, je commence ma journée avec Touts. Coup de cœur de Kem (qui était d’ailleurs pas loin derrière nous pendant le début du concert), c’est sympa, mais encore jeune. Ça oscille entre plein de trucs (Clash, Nofx, Libertines) mais à terme ça semble prometteur. Bon petit concert de début de journée.
Pause sandwich/posage avec en musique de fond Juliette Armanet (pas ma came mais écoutable) puis Contrefaçon (ça en plus de pas être ma came c’est naze).
Le concert frais de l’édition, Superorganism à la Plage. Le buzz est mérité, c’est vraiment sympa, le groupe est content d’être là. Comme quoi on peut faire de l’electro pop agréable sans prétention, hein les français ? L’homme à la banane a eu droit à un free hug et, en allant taper dans les mains, la chanteuse a échappé de peu à une grosse bûche devant nous (elle a sauté une bande adhésive pas bien haute - mais elle non plus -pendant que le mec de la sécurité la soulevait).
Croisage de Seasick Steve en remontant au chapiteau, le temps de le saluer et de le féliciter pour son concert d’il y a 2 ans, et on entre dans le vif du sujet.
At the Drive In ! Punaise encore un groupe culte de ma jeunesse (pour ça c’était une édition à thème !). Un peu peur au début, pensée à Cronal qui m’a dit juste avant que le groupe était tout pourri en live et en effet ça part pas bien. Son atroce sur le premier morceau (balance pas faite ?), Cédric qui va chercher le caméraman pour cabotiner pendant tout le deuxième, Omar qui comme d’hab semble porté toute la misère du monde sur un côté de la scène… Et puis ça décolle enfin, setlist à peu près équilibrée entre anciens et nouveaux morceaux, le son s’améliore et ça devient bien bien cool devant un chapiteau au ¾ vidé. Confiture, cochons tout ça.

Bon vient ensuite le concert qui va faire débat, Queens of the Stone Age… Oui fatalement que c’est un bon concert, c’est QOTSA, ça joue, on a eu notre petit solo de batterie, Josh est la coolitude incarnée – je pense que le mec de la sécurité osera plus toucher un spectateur sa vie après ça, enfin s’il comprend l’anglais -, on a eu les grands classiques de Songs for the Deaf qui font toujours autant plaisir mais bon c’est plus forcément le QOTSA que je kiffe, le QOTSA post Kyuss, les 3 premiers albums quoi. La suite, à partir de Lullabies oui c’est cool, je vais pas dire que je frétille pas un peu sur le riff de Sat by the Ocean ou autre mais c’est plus le QOTSA qui pue la sueur et le désert, c’est presque du classic rock, franchement bien foutu mais bon… Après je boude pas mon plaisir, ce QOTSA là reste bien supérieur à 95% des groupes qui tournent cet été hein. J’ai passé une chouette heure et demie mais QOTSA ctma.

Pour finir la soirée, Viagra Boys nous propose tout l’inverse à la Loggia. Là y a rien de millimétré, un joyeux bordel punk mais sincère, agréable (bon si le sax avait été monté un peu ça aurait pas été plus mal, le pauvre vieux il va finir par faire une attaque pour se faire entendre…). L’exact contraire en somme et je suis pas sûr d’avoir trouvé les suédois moins bons en fait.

En passant devant le chapiteau tout début de Rick Ross, puis toute fin après la loggia. Ça avait l’air plutôt pas mal, bien mieux que d’habitude en tout cas pour des rappeurs ricains à cette heure-là (c’te concours de foutages de gueule depuis qques années à ce niveau avec le pourtant excellent Pusha T en champion du monde). Des échos de ce concert de la part de ceux qui l’ont maté ?
Retour à la caisse sans regret vu ce que j’entends de Jungle (je crois que j’aurais même fait Thérapie Taxi en fait).

Gromanche :

Encore un empilage d’idoles de jeunesse et le tout en mode, on est à 5 m de la scène car personne ne se bat pour y être.
Début sous un chapiteau blindé pour Eddy De Pretto (quelle erreur de ne pas le mettre GS, la moitié du public au moins venait que pour lui et Shaka Ponk…). Le seul concert pour lequel les premiers rangs étaient inaccessibles. Sur disque, on en a déjà discuté j’aime bien (enfin pour de la variet’ française hein), je trouve ça pas mal écrit, bien foutu. En live, ça n’apporte rien. Franchement tourner juste avec un batteur quand on fait une scène aussi grande (devant quoi : 20 000 personnes ?) c’est limite. Bon le mec occupe la scène oui mais j’allais dire encore heureux. Bon sinon c’était comme le disque.

Alice In Chains sur la GS. Juste énorme. Tous les classiques y sont, les morceaux post reformation sont bons aussi, le nouveau chanteur est top. La classe. J’ai rajeuni de 20 ans bordel. Et j’ai choppé une baguette de Sean. Pas grand-chose à ajouter à ça, fallait y être. L’inverse du concert d’avant.

Impasse sur les Liminanas en me disant que j’aurai l’occas de les revoir rapidement et encore des légendes des 90’s avec Patton et Lombardo et le projet Dead Cross. Mike Patton commence avec une cagoule mais on peut pas ne pas reconnaître la chemisette à fleurs et la gourmette. Sinon on s’est pris une petite heure de bourrinade règlementaire qui va bien et sans lesquelles on ne valide pas ses Eurocks (c’est comme la pluie et la boue, un passage obligé). Je m’attendais à un poil mieux mais ça le faisait et puis de toute façon ce dimanche je suis passé en mode groupie. Sinon la prof d’anglais du petit Stanislas est attendue d’urgence sous le chapiteau pour des cours de soutien ! (Pour ceux qui étaient pas là, Mike a fait monter sur scène un gamin qui comprenait pas un mot d’anglais).

Contre toute attente, en arrivant juste avant, on se retrouve très près de Liam Gallagher qui nous fait un cocktail maison à l’heure de l’apéral avec un tiers solo deux tiers d’Oasis. Une petite dédicace à l’english football team avant Cigarettes and Alcohol. Une putain de set list tubesque, il est en voix que demande t on bordel ? Liam ça reste une putain de rock n roll star qu’on aime ou pas. Moi j’aime. Bref j’ai kiffé et Wonderwall repris par toute la GS ça reste beau quand même.

Tant pis pour Seasick Steve que j’ai déjà vus plusieurs fois et pour lequel je ne reste qu’un morceau, mais j’attends de voir Zeal & Ardor depuis un moment déjà et le coup de tonnerre que j’avais ressenti en écoutant Devil is fine (album encore inégal mais comportant son lot de tueries). Depuis, le deuxième LP est sorti et il est encore bien meilleur donc c’est peu dire que j’étais impatient de voir les suisses à la loggia. Manuel Gagneux au centre, un choriste de chaque côté, guitare et basse aux extrémités de la scène, batteur derrière. Et c’te putain claque. Comme quoi on peut faire une musique novatrice, puissante et poignante en 2018. Pas de temps faible, un public à donf, la loggia parfaitement adaptée et à l’arrivée un constat qui s’impose au debrief forumal, c’était LE putain de concert de l’édition, malgré tous les glorieux anciens qui avaient assuré avant. L’effet de surprise ou plutôt les espérances qui se concrétisent (genre l’étudiant qui baise la miss amphi) oui sans doute un peu mais pas que…

Bon après ça, ça sert plus à rien de se faire violence pour aller voir The Blaze (mon beau-frère fait des belles vidéos aussi) ou alors Shaka Ponk (en gros le concept étant que visuellement ça claque et que sinon ils font chanter un singe virtuel et massacrent du Nirvana, sans doute plus que mon beau-frère bien que sa gratte ne serve plus depuis longtemps…)


C’est l’heure de notre partie de jardin mais c’est aussi l’heure du bilan :

Elles étaient bonnasses ces eurocks 1998… 2018. Et finalement, au milieu de toutes ces putains d’icônes encore forts vaillantes, Zeal and Ardor qui vient casser la gueule de tout le monde.
Une des meilleures éditions depuis longtemps. (Mode vieux con aigri on) Peut-être une des dernières faites pour nous. Les jeunes ont blindé le joudi et les concerts que j’ai fuis. En discutant un peu à droite à gauche ou en tendant l’oreille, j’avais l’impression que Macklemore, Orelsan, Damso, Jungle, Shaka Ponk étaient très attendus. La médiocrité est-elle une fatalité en musique ? Ou alors est ce que la nouvelle génération en a profité pour mater qques concerts du taupe ci-dessous pour que ça fasse bouger les lignes ? (mode vieux con aigri off)

Le taupe (avec un énorme top 5)

1/ Zeal & Ardor
2/ Prophets of Rage
3/ Alice in Chains
4/ Nine Inch Nails
5/ Liam Gallagher
6/ ATDI
7/ Viagra Boys
8/ QOTSA
9/ Superorganism
10/ Dead Cross
Back to top
Iron


Offline

Joined: 22 Jun 2018
Posts: 67

PostPosted: Mon 9 Jul - 22:21 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Super bilan ! Ca permet de se faire une idée sur certains concerts manqués et de nourrir quelques regrets notamment Zeal&Ardor, que j'aurais vraiment voulu voir.

J'y vais aussi de mon petit bilan pour ce qui était pour moi une première sur un festival complet (les 4 jours).


Jeudi:

Alors que je pense prendre assez d'avance en comptant 1h pour me rendre sur le site en partant du centre de Belfort, je me retrouve coincé dans les bouchons et je me demande si ça va être tous les jours pareil... Finalement j'arrive 30 minutes en retard pour Texas, il y a plus grave. C'était gentil, quand même cool d'entendre les 2-3 titres connus et d'avoir un moins un groupe à citer quand les membres de ma famille me demanderont qui j'ai vu en concert.
Après je passe rapidement voir Rich Brian qui m'a pas plus marqué que cela sur le coup, mais en y repensant après 4 jours, était surement l'une des expérience de rap sur la plage la plus acceptable.

On enchaîne sur Dream Wife, c'était sympa, premier concert qui m'a fait bouger, une bonne énergie.
Puis arrive Cigarettes After Sex, dont j'adore vraiment l'atmosphère studio mais craignait de plus en plus le rendu en live à l'approche des Eurocks. Et ce fut une confirmation totale, et pourtant tout fonctionne sur le papier, les lumières, la fumée, un rendu live très proche de l'album mais c'est juste qu'en condition de direct, bah c'est vite léthargique. Résultat je pars avant la fin. Le plus drôle c'est que j'ai rematé le concert sur Arte aujourd'hui au calme et j'ai vraiment trouvé cela cool. Constat : c'est un groupe qui s'écoute seul, au calme, que ce soit leurs albums ou leurs concerts.

Alors qu'un flux déjà importants de festivaliers, découragés par la pluie rentre chez eux, je vais du côté de la Loggia pour Fatima Yamaha et le premier moment magique des eurockéennes. Le mec commence son concert devant 50 personnes mais réussit probablement à doubler son public lors de son set. Very Happy
J'aime beaucoup son électro minimaliste que je trouve à des moments jubilatoire avec son utilisation old-school du synthé. C'est ultra feel good, d'ailleurs le mec prend un pied d'enfer à faire son mix et se fait des kiffs sur son synthé. Un vrai moment intimiste et privilégié sous la pluie, comme si ,alors que tout le monde était sur d'autres scènes, nous avions notre petite contre soirée posé.

Du coup, je reste quasiment jusqu'au bout et ne voit qu'un petit morceau de Portugal The Man. Dur de juger mais ça m'a surprit, beaucoup plus rock que prévu, une grosse énergie. J'aurais bien aimé voir quand même...

Pour finir Macklemore, j'attendais pas grand chose, et bah finalement je dois l'avouer j'ai kiffé. Très bonne ambiance, un vrai show à l'américaine, c'est-à-dire qu'il en fait trop et se sent obliger de faire un discours politique et de sucer constamment la b*** du public, mais ça fait partie du folklore. Je pensais pas connaître autant les titres mais c'est vrai qu'à force de les avoir entendu à des soirées chez des potes, on rentre dans le jeu!

Vendredi
J'arrive au moment du début de Rilès que je mate en graillant, pas resté assez longtemps pour avoir un avis, juste que pour un normand il fait vachement bien le rappeur US. J'enchaîne avec Beth Ditto qui au final est surtout attendue pour sortir des titres de Gossip. J'aime beaucoup sa voix, le personnage, c'est sympa pour commencer une journée mais pas incontournable.

Prophets of Rage, pas grand chose à rajouter, Nico a tout dit, ça marche vraiment très bien dans cette configuration avec les passages Public Enemy/Cypress Hill. Puis bon j'ai coché un truc à faire dans une vie : Killing in the Name en live.

Là j'ai un peu erré sur le site avant avant le concert de Nine Inch Nails et suis retourné à la Grande Scène en avance pour être bien placé. Le concert que j'attendais le plus, vraiment pas déçu. J'aime tout autant ces derniers EP que ses premiers albums donc la setlist ne pouvait que me convenir.
Les jeux de lumières sont très beau, notamment ce moment il est éclairé par une sorte de torche (?) et brille tel Dieu sur scène. Pas de discours politiques à la Macklemore/PoR, juste un show très efficace en mode rouleau-compresseur qui permet d'assister à beaucoup de titres différents. Et c'est peut être d'ailleurs le seul bémol, pas un seul mot pour son public alors qu'il vient ici pour la 3ème fois, fête aussi ses 30 ans de carrière. Ah si, on a eu qu'un seul titre de Pretty Hate Machine et il y a tellement de trucs que j'aurais voulu entendre (Sanctified, Only Time, Something I can Never Tell, Terrible Lie...)
Mais bon, c'était un excellent concert!
March of the Pigs/Piggy enchaînées, j'étais fou. Les titres de Bad Witch sont vraiment cools. Et finir sur Hurt, même si ce n'est pas une surprise, c'est très classe.

Ah oui, ma copine qui a du mal avec NIN, est allé voir SOPHIE que je voulais vraiment voir puis finalement elle revient très rapidement à NIN en me disant que c'est nul. J'y vais après NIN pour la fin de son set et en effet, c'est nul. Du peu que j'en ai vu, elle a plus balancé une playlist que réellement mixé. C'est con son dernier album est très sympa.

Samedi
J'arrive pour la 2ème moitié de Touts et je me dis que j'aurais bien fait de venir pour le début. Sympa!
Puis là, j'assiste à la plus grosse merde de mon week-end, IAMDBB. J'aime beaucoup ses sons, c'est bien produit et j'avais vraiment envie de voir ça. En retard, elle aura finalement plus passé son temps à raconter sa vie, discuter et chercher des joints dans le public que réellement chanter. Chanter pardon, même ça elle n'a pas su faire, préférant le play-back. 3 titres je me casse...

Tout est vite oublier avec Caroline Rose Je m'attendais à un truc sympa pour faire passer le temps et finalement cela à dépasser mes attentes, c'était vraiment bien. Déjà elle me fait vraiment rire avec ses i will play my favorite song avant chaque chanson, ses anecdotes décalées sur ces textes (this song is about a party where I was alone to dance and then I had very bad sex, son faux manque de confiance etc. Un solo de flute sur la BO Titanic qui restera dans l'histoire du festival. Bref c'est très con mais très drôle. Mais c'est surtout de la très bonne pop, ça fonctionne immédiatement, ça donne vraiment envie de bouger et je suis là à me demander pourquoi ça ne passe pas à la radio alors que ça a tout pour.
Au final, avec son humour et son attitude décalé, elle aura totalement remplit le rôle que j'attendais d'un Superorganism qui passait juste après à plage. C'était sympa, mais très conforme à l'album sans apporter grand chose de plus. J'ai trouvé le public un peu timorée mais ça s'écoute comme cela, j'ai presque regretter qu'on ait pas pu s'asseoir pendant le concert pour encore mieux coller à l'ambiance. Finalement c'est parfait pour un We Love Green en pleine après midi ce truc, donc un couché de soleil à la Plage c'est surement ce qui s'en rapproche le plus.

Pour changer totalement d'ambiance, At The Drive In. Ah je l'attendais tellement celui là, me repassant en boucle ces dernières semaines, des vieux lives du début des années 2000, notamment Bochum 2001! Et là putain, c'est quoi ce mixage son? Première chanson catastrophique, ils ont réussi à me plomber Arcarsenal et Sleepwall Capsules, je tellement frustré. Ca s'améliore un peu mais il y a vraiment un truc qui ne fonctionne pas, on arrive vraiment pas entendre correctement Cédric...
Comme tout le monde se casse progressivement, je décide de m'approcher dans les premiers rangs et là je rentre enfin dedans et vit une 2ème moitié complètement différente. Je ne sais pas si quelque chose à changer ou si c'était juste le fait d'être plus proche, mais je kiffe vraiment la fin du concert avec un One Armed Scissor en apothéose. Au final je suis très partagé mais quand même heureux de les avoir vu.

Queens of The Stone Age, ça commence fort avec les gros titres de A Song for the Deaf et de Villains (album que j'aime bien). Mais c'est surement trop tôt pour moi, je ne m'attendais pas à entendre mes titres préférés au début et je sais pas trop pourquoi mais j'accroche pas trop trop. Et du coup la 2ème moitié du live a été beaucoup plus faible car c'est une partie de leur discographie que je connais très peu voir pas du tout et au final,n surpris à me faire un peu chier... Un concert un peu à l'envers pour mes goûts niveau setlist, donc assez déçu.

Dimanche
Journée à la prog qui m'enchantait guère. Au moins, cela m'a laisser le temps de faire un tour en grande roue ahah.
Eddy de Pretto, c'était très cool. Alors certes, il n'était accompagné que d'un batteur, mais pour ce genre d'artiste il pourrait même venir seul que ça ne me dérangerait pas. Pas de doute, c'est de la variété française, mais de la très bonne variété française je trouve et il y a de fortes chances qu'il va occuper le décor pendant une paire d'années. Une très bonne présence scénique, et pas de temps faible à mon avis, alors qu'il n'a pourtant que le répertoire d'un seul album. Rien a jeter.
Je finis par errer entre les scènes, ni convaincu par Alice In Chains, encore moins par 6ix 9ine, d'un niveau proche de IAMDBB dans la médiocrité. Dead Cross, pas ma came, The Liminanas, un peu mieux mais assez pour me motiver à rester alors que je suis fatigué et pense déjà au boulot le lendemain.
Tant pis, je voulais vraiment voir Zeal&Ardor ou encore The Blaze, mais pas eu la foi de me farcir de l'attente et Liam Gallagher...


Bilan/Top 10
De très bonnes Eurocks, j'y ai trouvé mon compte et je suis content de voir que les plus jeunes puissent aussi y trouver leur compte avec le rap, il faut reconnaître que c'est surement le rap français qui aura le plus déchaîner les passions. C'était impressionnant à chaque fois que je passais à côté des scènes rap.
Tant que le festival reste divers et permet de plaire aussi bien à la cible rap que rock, ça me va. Dommage que l'électro ait été un plus laissée de côté...

A quand la prochaine édition pour moi? Ma copine n'habitera plus Belfort l'an prochain et on est pas du genre camping... Crying or Very sad
Mais je suivrai les prog avec attention et qui sait...


1. NIN
2. Caroline Rose
3. Fatima Yamaha
4. AtDI
5. Eddy de Pretto
6. Macklemore
7. Prophets of Rage
8. QOTSA
9. Superorganism
10. Texas


Last edited by Iron on Mon 9 Jul - 22:40 (2018); edited 1 time in total
Back to top
Nifa


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 1,457

PostPosted: Mon 9 Jul - 22:24 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Cool, t'as la foi (ou le temps) pour te taper une si longue review !

Perso ça sera que ça :

1/ Prophet of rage
2/ Alice in chains
3/ Viagra boys
4/ Bcuc (dommage que c était que la dernière demi-heure)
5/ Nin
6/ Richie haWtin
7/ Dead cross
8/ At the drive in (pour les 4 derniers titres qui enfin envoyaient).

Flop : 1/ Qotsa
2/ FFF
3/ Superorganism

Vu brièvement mais c était cool : Léon bridges, touts, jungle

Deg d'avoir loupé Zeal and ardor (je suis rentré tôt sur Besançon pour pouvoir aujourd'hui faire plein de photocopies inutiles au travail, top).

Qotsa c'est devenu sans intérêt pour moi, je disais à Gacks que peut être avec leurs titres plus crasseux (genre Feel good hit of summer) j'aurai été moins radical mais en fait même pas sur, je suis complètement lassé et blasé de ce groupe. Je crois que si c'était à refaire, je leur laisserai même pas leur chance. Ça sonne comme du putain de mauvais rock FM avec des "gros riffs" de poseur, c'était insupportable. Après, je comprend pourquoi tous le monde a aimé, y avais une bonne présence scénique, un bon son (surtout après ATDI) et ça devait être efficace, j'imagine. C'est sûrement la première fois que je rejette autant un groupe que j'ai pourtant beaucoup apprécié auparavant...

Sinon, c'était bien bien cool comme édition effectivement, un bon palliatif pour avoir loupé le Hellfest !
Back to top
Gugussss


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 1,876

PostPosted: Mon 9 Jul - 23:26 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Cool, vos reviews! Je vais tenter la mienne en synthétique.

Cigarettes After Sex: J'attendais le pire avec toutes les mauvaises critiques, et ben j'ai adoré! J'avais prévu le coup en me plaçant au premier rang et ça m'a peut-être aidé. L'atmosphère de l'album se retrouve en live, contrairement à ce qui avait été dit sur ce forum, l'ambiance lumière tamisée et fumée est parfaitement adaptée. Même la pluie battante a réussi à donner un petit truc en plus, visuellement. Bref, je vous emmerde, et je rentre à ma maison...

IAMDDB, Ski Mask the Slump God, 6ix9ine: 3 concerts qui se sont ressemblé dans leur médiocrité. Des artistes en retard, des concerts qui commencent par des DJ Set de 15 minutes diffusant tous les mêmes morceaux (Hip-Hop US), des "rappeurs" qui passent leur temps à réclamer de la beuh au public (pour IAMDDB) ou à essayer de marcher sur le public (6ix9ine), et des hommages interminables à XXXTentacion. Bref, il est grand temps de réduire le nombre de rappeurs américains...

At-the-Drive In: C'est vrai que ce groupe est moyen en live...

Dead Cross: J'ai eu du mal à apprécier ce concert aussi. Peut-être parce que je préfère les autres projets de Mike Patton, plus expérimentaux. Ici on est dans du punk pur et dur et ça a pas pris sur moi. Et ce gamin de 13 ans qui est monté sur scène, le moment où Mike Patton fait mine de lui monter sur les épaules et donne l'impression de frotter son entrejambe contre sa nuque, c'était très gênant...

Lomepal: Ca m'a fait très bizarre quand je me suis retrouvé au milieu de gamins qui connaissaient les paroles par coeur (et j'étais pas du tout au premier rang, seulement derrière la régie...). C'est dans ces moments là qu'on se rend compte que le fossé se creuse entre les jeunes qui viennent voir cette nouvelle génération de rappeurs/chanteurs français et les gens de bon goût qui passent la moitié de leur temps à la Loggia.

Sinon, pour parler du déséquilibre dans la programmation:
Métal: Zeal and Ardor (et c'est tout)
Punk: Dead Cross (et c'est tout)
Folk: Marlon Williams (et c'est tout)
Dream Pop: Cigarettes After Sex (et c'est tout)
Rap français et assimilés: Orelsan, BigFlo & Oli, Eddy de Pretto, Lomepal, Damso, Rilès, PihPoh, Moha la Squale et j'en oublie peut-être...
J'ai lu un article récemment où Vivien Bècle disait que c'était le rap qui faisait vendre des places et que les Eurocks seront amenés à en programmer de plus en plus à l'avenir. C'est flippant...

Concerts de merde: IAMDDB, Ski Mask the Slump God, 6ix9ine
Concerts ni bons, ni mauvais: Lomepal, Damso, Insecure Men, SuperParka
Concerts dont j'attendais mieux: Prophets of Rage, Dead Cross, At the Drive-In
Concerts sympatoches: Tank & the Bangas, Our Girl, Nakhane
Concerts bien sympa: Marlon Williams, Nine Inch Nails, tRuckks
Concerts très sympa: Juliette Armanet, The Blaze, Sampha
Concerts qui ont buté: Zeal and Ardor, Viagra Boys, Cigarettes After Sex
Back to top
BI


Offline

Joined: 08 Dec 2013
Posts: 29

PostPosted: Tue 10 Jul - 09:41 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Attention coup de gueule:

Review Eurockéennes 2018 (Samedi – Dimanche)

Cool les reviews sur les concerts de de NIN ou POR, des concerts que j’aurai bien aimé voir et encore plus à la vue de vos feedbacks…
Top des concerts :
1/ Alice In Chains (Grand fan, des premiers comme des derniers albums), je savais que le concert n’allait pas attirer grand monde, mais de là à avoir autant d’espace à 1m de la barrière …
2/ Zeal&Ardor
3/ Liam Gallagher : Particulièrement pour la setlist
4/ The Blaze : Franchement je n’espérais pas grand-chose, mais c’était vraiment super sympa, notamment grâce aux visus de grande qualité
5/ QOTSA

Au niveau des concerts, j’ai peut-être vu moins d’artistes globalement, mais le dimanche était d’une très grande qualité … J’ai aussi eu l’impression de passer plus de temps que d’habitude sur la grande scène que les autres années !
La véritable raison de cette review est au niveau de l’organisation générale et du public.

Le problème principal est le public … Ravi de voir des « désoiffeurs » (Ce qui est aurait pu être un Top absolu comparé aux autres années), je me rends vite compte que ce dernier se fait emmerder par une bande qui le fait tourner en rond pour lui piquer les gobelets accrochés à son sac.

Pendant le concert de The Blaze, grosse bagarre … Sans parler des disputes de couples (Dédicace à la fille qui courrait « Babe arrête stp … BABE ! … Ma vie stp », qui m’a quand même bien fait rire)

Pourquoi uriner à côté des pissotières ? Pourquoi ne pas marcher 2 minutes ?

A peu près à tous les concerts, des gamins qui font des pogos, tant mieux … sauf quand c’est à 25m des barrières et à des concerts où le style ne s’y porte pas particulièrement.

Des gamins déguisés en vendeurs de shits et des gamines maquillées à la Coachella pour aller voir Eddy de Pretto … J’ai déposé un téléphone trouvé dans le festival aux objets trouvés, on m’a regardé comme un OVNI (Dédicace à JUL qu’on aura l’année prochaine) … Les festivaliers qui te rentrent dedans pour passer sans jamais te dire « pardon », parfois de manière brutale alors que je suis le premier à laisser passer …

Je viens aux Eurockéennes depuis 2012, pas du fait que le festival est devenu grand public à cette date-là mais parce que je n’avais que 16 ans à l’époque … Je n’ai pas l’impression d’avoir été aussi con et irrespectueux à l’époque.

Je ne vais plus au camping dans la mesure où tous les jours ne m’intéressent pas et 45mn de route dans une voiture remplie quand on a la chance d’avoir un SAM, ce n’est pas dérangeant. Mais quand j’entends mes potes qui se sont fait voler sur le camping, du paquet de clopes, en passant par le réchaud jusqu’au téléphone …

Je pense que le problème ne vient pas forcément des Eurockéennes mais à vouloir être « Grand Public », on attire un public « Grand Public ». Je ne dis pas que je ne reviendrais plus, quand je vois la programmation du dimanche notamment, mais allons-nous garder des journées avec cette programmation quand on voit que le seul jour complet est celui où absolument rien ne m’intéressait et que la journée la moins remplie, la seule à avoir les voyants au vert, est celle qui m’intéressait le plus …
Je suis conscient des enjeux budgétaires, c’est pour cette raison que je me permets pas de critiquer, sans vouloir trop m’avancer, Alice in Chains avec un cachet 2x plus élevé qu’Eddy de Pretto mais qui ramène 2x moins de monde … C’est sûr que ça fait réfléchir.

Au niveau de l’organisation :

+ La grande roue … enfin la roue tout simplement (Pour l’anecdote j’avais promis à ma copine de faire celle des eurocks, parce que je ne voulais pas sacrifier de concerts au hellfest, elle a été décue Laughing )
+ Le chapiteau que je n’avais jamais connu
+ La structure en bois « Eurocks »
+ Le placement de la Loggia
+ Les désoiffeurs, dommage qu’ils aient besoin d’être deux
+ Entrée fluide, accès au bar fluide, merch fluide (particulièrement celui des groupes)
+ Le nouveau chemin au niveau des rails, même si ça casse un peu le mythe

- Team défenseur Cashless
- Manque de déco, les guirlandes de l’entrée ? Les blocs avec les files lumineux ? On a l’impression que le budget est parti pour 2-3 grosses décos et tanpis pour le reste …
- Manque d’espace pour s’asseoir
- Les toilettes en entonnoir
- Avoir une notification pour les dédicaces (Très personnel comme demande)

PS : Désolé pour le manque de structure et je sais que j’abuse des « … » …
Back to top
Gugussss


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 1,876

PostPosted: Tue 10 Jul - 11:10 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

Entièrement d'accord avec toi sur le comportement des jeunes cons (on était pas comme ça à leur âge, clairement) et sur le fait que les meilleurs concerts soient désertés. Je pense qu'on s'oriente petit à petit vers une grande scène qui va devenir une "Deezer Top Charts Scene" avec des "artistes" comme Jul ou Louane, et vers une Loggia réservée aux concerts rock/metal/autre musique de qualité.

Sur les désoiffeurs, je te crois sur parole sur le fait qu'ils aient été maltraités, mais à la base je n'aime pas trop le principe. Les mecs qui viennent te voir pour te remplir ton verre pour 6€, je trouve ça un peu abusé (même s'ils étaient super courtois et pas du tout insistants).

Et c'est dommage qu'il n'y ait pas de boissons à la sandwicherie Cora. Un soir, où j'avais plus que 2 euros de monnaie sur moi, j'ai fait le tour du site et je n'ai rien trouvé d'autre qu'une bouteille d'eau minérale (ou un thé bio) pour ce prix là...
Back to top
loupnoir


Offline

Joined: 07 Mar 2013
Posts: 866

PostPosted: Tue 10 Jul - 12:13 (2018)    Post subject: Eurocks 2018 Reply with quote

C’est quoi le nouveau chemin à côté des rails ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Eurockéennes de Belfort All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 337, 38, 3941, 42, 43  >
Page 38 of 43

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group