forum non officiel des eurocks Forum Index

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Raconte nous ton festival
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Festivals
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Straw


Offline

Joined: 23 Sep 2013
Posts: 86

PostPosted: Sat 15 Oct - 13:49 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Pas vraiment un festival mais bon pourquoi pas

Desert Trip - we 1 (ou encore Coachella pour les vieux / Oldchella)

Sur un coup de tête et après avoir bien galère le jour de la vente des pass, j arrive à en chopper un. Au pied du mur, je m organise donc un petit séjour dans le southwest.
En guise d amuse bouche, j avance mon vol d une journée pour me rendre à Pomona, dans la banlieue de LA pour aller voir Alice In Chains dans une superbe salle Art Deco. Un vieux rêve de gosse, le groupe snobant systématiquement l Europe. Et bien une certaine déception s en est ressentie. Trop d attente, trop tard, trop de morceaux écoutes. J aurais bien quelques frissons sur Rooster, Down in a hole, No excuses et un Would parfait mais il manque quelque chose. Ça sent la fin, Cantrell fait son beauf Ricain, le chanteur des tonnes et le son n est pas extra.

Après quelques temps passé dans le superbe Joshua Tree Park, Direction Indio. Oui Coachella existe mais le festival est à Indio. Ça pue le fric. Par contre d entrée, on peut critiquer les américains sur pas mal de choses mais le site, l accès, tout est aux petits oignons. Le cadre du terrain de polo est superbe avec ces palmiers qui se découpent sur la montagne au soleil couchant. Comme sur les photos. La bière est hors de prix, la bouffe deguelasse sauf à prendre le Culinary Expérience a 500 dollars ... bref on voit que c est le festival le plus rentable.

Un mot sur le son : je n ai jamais entendu mieux, même en salle. Comme quoi on peut amplifier parfaitement un lieu ouvert. Un peu comme Waters avait pu le faire au SDF

Bob Dylan pas encore nobelise, ouvre le bal. Mon 4eme Dylan et La meilleure. Bcp de respect pour le bonhomme notamment dans sa manière de réinterpréter son répertoire sans se reposer sur son image mais musicalement ça ne me touche pas. Sauf que la le bonhomme va piocher très loin avec du Lovesick, du Master of war, du Highway 61 ... manquait plus qu All along the watchtower. Les orchestrations sont superbes, beaucoup de piano et de vieux blies. Son groupe est au top. Il honore son statut

Puis le plat du jour, ceux pour qui bcp sont venus. Le nombre de t short est phénoménal, certains donnent envie (tournées de 72/74), les Rolling Stones. Commenau SDF, agréablement surpris. Set list sans réelle surprise avec tôt de même un Miced émotions de derrière les fagots et une reprise de Come Together des Beatles assez marrant. Jagger est tjs en très grande forme (73 ans tt de même, tt juste papa !) Keith est dedans et foirera le solo de Sympathy commme d habitude. Gimme shelter et Midnight rambler toujours très bien et Out of control que j aime bcp etait parfaite.
Excellent moment, tout le monde est content

Le samedi, 2 autres habitués. Neil Youngdebute au sunset. Le show va credscendo, de l'harmonium à la sèche (période Harvest) puis la Gretsch pour la partie folk (Human highway, Out for the we...) Le groupe Promise of the real composé de 2 fils de Willie Nelson prend un pied pas possible à l'accompagner. Et enfin La partie rock avec sa Gibson Blackie, tout en Larsen maîtrise. Le loner galope, c est juste parfait. Un Down in the river d anthologie de 20', un grand Neil Young qui a mis tout le monde d accord.

Du coup il met la pression à Paul Mc Cartney qui suit. Heureusement Macca a un capital sympathie et surtout un répertoire en or. À chaque fois je me fais avoir. Il pioche large et c est un bonheur, oui même La période des Wings. Et bien sûr il fera monter Neil Young pour des reprises de A day in the life (miam), Why dont we do it on the road et Give Peace a chance. Les 2 sont heureux et nous aussi. Live and let die sera très très pyrotechnique et Helter Skelter en rappel superbe. Et entendre un back in USSR aux US priceless. Par contre la voix commence à chanceler dans certains aigus

Le dimanche et dernier jour sera l occasion de voir les Who pas ma came mais ils font le job. Le son est dantesque (c est l avantage des vieux, on peut monter le son, ils n entendent rien). Ils sont en mode best of.

Mais j attends surtout Roger Waters un show spectaculaire, unique, très politisé (Trump bien sur, mais aussi la Palestine et l'appel au Boycott ...)'Et musicalement tout s enchaîne parfaitement. Breathe, Time, Brick, Run for Hell, Crazy Diamond ... ce fut génial. J ai encore envie de le revoir

Au final, très content. Cette formule de double concert intégral sied très bien à ce genre de groupes qui ont assuré. Le site, le son, c est juste génial d être la. Cela a un coup mais ça le vaut. Un vrai Coachella m attiré bien

Mes préférences dans l ordre :
- Roger Waters
- Neil young
- Rolling Stones
- Dylan
- mac cartney
- les who
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 15 Oct - 13:49 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
boutch


Offline

Joined: 01 Feb 2016
Posts: 510
Localisation: Belgique

PostPosted: Sat 15 Oct - 14:09 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Straw wrote:
Pas vraiment un festival mais bon pourquoi pas

Desert Trip - we 1 (ou encore Coachella pour les vieux / Oldchella)

Sur un coup de tête et après avoir bien galère le jour de la vente des pass, j arrive à en chopper un. Au pied du mur, je m organise donc un petit séjour dans le southwest.
En guise d amuse bouche, j avance mon vol d une journée pour me rendre à Pomona, dans la banlieue de LA pour aller voir Alice In Chains dans une superbe salle Art Deco. Un vieux rêve de gosse, le groupe snobant systématiquement l Europe. Et bien une certaine déception s en est ressentie. Trop d attente, trop tard, trop de morceaux écoutes. J aurais bien quelques frissons sur Rooster, Down in a hole, No excuses et un Would parfait mais il manque quelque chose. Ça sent la fin, Cantrell fait son beauf Ricain, le chanteur des tonnes et le son n est pas extra.

Après quelques temps passé dans le superbe Joshua Tree Park, Direction Indio. Oui Coachella existe mais le festival est à Indio. Ça pue le fric. Par contre d entrée, on peut critiquer les américains sur pas mal de choses mais le site, l accès, tout est aux petits oignons. Le cadre du terrain de polo est superbe avec ces palmiers qui se découpent sur la montagne au soleil couchant. Comme sur les photos. La bière est hors de prix, la bouffe deguelasse sauf à prendre le Culinary Expérience a 500 dollars ... bref on voit que c est le festival le plus rentable.

Un mot sur le son : je n ai jamais entendu mieux, même en salle. Comme quoi on peut amplifier parfaitement un lieu ouvert. Un peu comme Waters avait pu le faire au SDF

Bob Dylan pas encore nobelise, ouvre le bal. Mon 4eme Dylan et La meilleure. Bcp de respect pour le bonhomme notamment dans sa manière de réinterpréter son répertoire sans se reposer sur son image mais musicalement ça ne me touche pas. Sauf que la le bonhomme va piocher très loin avec du Lovesick, du Master of war, du Highway 61 ... manquait plus qu All along the watchtower. Les orchestrations sont superbes, beaucoup de piano et de vieux blies. Son groupe est au top. Il honore son statut

Puis le plat du jour, ceux pour qui bcp sont venus. Le nombre de t short est phénoménal, certains donnent envie (tournées de 72/74), les Rolling Stones. Commenau SDF, agréablement surpris. Set list sans réelle surprise avec tôt de même un Miced émotions de derrière les fagots et une reprise de Come Together des Beatles assez marrant. Jagger est tjs en très grande forme (73 ans tt de même, tt juste papa !) Keith est dedans et foirera le solo de Sympathy commme d habitude. Gimme shelter et Midnight rambler toujours très bien et Out of control que j aime bcp etait parfaite.
Excellent moment, tout le monde est content

Le samedi, 2 autres habitués. Neil Youngdebute au sunset. Le show va credscendo, de l'harmonium à la sèche (période Harvest) puis la Gretsch pour la partie folk (Human highway, Out for the we...) Le groupe Promise of the real composé de 2 fils de Willie Nelson prend un pied pas possible à l'accompagner. Et enfin La partie rock avec sa Gibson Blackie, tout en Larsen maîtrise. Le loner galope, c est juste parfait. Un Down in the river d anthologie de 20', un grand Neil Young qui a mis tout le monde d accord.

Du coup il met la pression à Paul Mc Cartney qui suit. Heureusement Macca a un capital sympathie et surtout un répertoire en or. À chaque fois je me fais avoir. Il pioche large et c est un bonheur, oui même La période des Wings. Et bien sûr il fera monter Neil Young pour des reprises de A day in the life (miam), Why dont we do it on the road et Give Peace a chance. Les 2 sont heureux et nous aussi. Live and let die sera très très pyrotechnique et Helter Skelter en rappel superbe. Et entendre un back in USSR aux US priceless. Par contre la voix commence à chanceler dans certains aigus

Le dimanche et dernier jour sera l occasion de voir les Who pas ma came mais ils font le job. Le son est dantesque (c est l avantage des vieux, on peut monter le son, ils n entendent rien). Ils sont en mode best of.

Mais j attends surtout Roger Waters un show spectaculaire, unique, très politisé (Trump bien sur, mais aussi la Palestine et l'appel au Boycott ...)'Et musicalement tout s enchaîne parfaitement. Breathe, Time, Brick, Run for Hell, Crazy Diamond ... ce fut génial. J ai encore envie de le revoir

Au final, très content. Cette formule de double concert intégral sied très bien à ce genre de groupes qui ont assuré. Le site, le son, c est juste génial d être la. Cela a un coup mais ça le vaut. Un vrai Coachella m attiré bien

Mes préférences dans l ordre :
- Roger Waters
- Neil young
- Rolling Stones
- Dylan
- mac cartney
- les who


Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Sat 15 Oct - 14:19 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Top.

Par contre AIC snobe pas l'Europe, je vois pas pourquo tu dis ça Question
Back to top
Nico 77


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,724

PostPosted: Sat 15 Oct - 16:31 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Chouettos Cool
Back to top
crono


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 7,554

PostPosted: Sun 16 Oct - 13:30 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Okay
Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Thu 3 Nov - 14:38 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Bon, il est temps que je me lance dans ma récap du Sziget 2016. Je vais la faire en plusieurs fois, ne m'en voulez pas Very Happy .

Day -1

En ce 10 août 2016, il est enfin temps de se rendre dans ce festival, que je rêve de faire depuis des années, alors que je passe quasiment tous mes étés en Hongrie, mais que je n'ai jamais réussi à avoir de vacances à la bonne période. Mon rêve se réalise enfin.
Le réveil pique un peu, sachant que la veille on fêtait l'anniversaire de ma chère et tendre, en faisant la tournée des bars dans le quartier juif Very Happy . On embarque nos valises et tentes, et rejoignons le site grâce au transport en commun. Première bonne surprise, aucune attente pour récupérer les bracelets, juste une quinzaine de minutes à attendre à la fouille, où l'on se rendre compte qu'il est facile d'entrer sur le site avec de l'alcool. Mais au moindre doute, les services de sécurité avaient prévus un gros scanner d'aéroport en cas de doute, mais je n'ai pas vu grand monde être redirigé vers celui-ci. Enfin, un contrôlé systématique d'identité était effectué.
Une fois tous les points de contrôle passés, on fait le choix de se diriger vers le fond de l'île pour trouver une place de camping, en se disant que les premiers arrivés auront fait le choix de s'installer prioritairement à proximité de l'entrée. Mauvais choix, on ne trouve aucune place de libre, et on doit rebrousser chemin, mais se coup-ci en passant par les bords de l'île. Au bout de 45mn, on trouve enfin un endroit correct où s'installer, et on sera satisfait de notre choix toute le semaine, surtout en voyant les positions trouvées par certains pour dormir...
Une fois installé, direction les stands de bouffe. Après avoir fait le tour de quelques stands, on opte pour les pâtes italiennes, qui deviendra notre repas majoritaire pendant le festival, le combo gnocchis/bolo étant d'un excellent rapport prix/remplissage de bide. Tout cela accompagné d'une bonne bière à 2€50, on se dit qu'on va vraiment passer une bonne semaine.
On occupe notre après-midi à faire le tour de l'île, le système de chasse aux tampons (si on récupère tous les trente tampons dans la semaine sur différents lieux du fest, on obtient un petit goodies en échange) dans le passeport aidant largement à cela. Et on se rend bien compte de la taille du site, assez impressionnante quand on n'est pas habitué à des festivals de cette taille.

Vient enfin l'heure des premiers concerts. Toutes les scènes ne sont pas ouverte en se premier jour, principalement la Main Stage et les scènes électro.
On zappe Marky Ramones, pour vraiment commencer par Skunk Anansie. Ca casse pas trois pattes à un canard, mais la chanteuse est à fond, et pour se mettre dans l'ambiance tranquillement, c'est pas trop mal. Seul souci : le ciel commence sérieusement à se couvrir, et même si internet annonce que la pluie va éviter l'île d'Obuda , on préfère aller se couvrir et enfiler les bottes. Et bien nous en à pris : il se met à pleuvoir vers la fin de ce set, ne durera pas très longtemps, mais suffira à transformer l'île en champ de boue. Et en voyant l'état de certains, on est bien contents d'avoir achetés ces bottes avant le départ Very Happy .
La pluie cessera avant le début de Die Antwoord. Je n'attendais absolument rien de ce concert, n'étant pas fan de leur musique sur CD, mais ça sera le meilleur concert de la journée : un moment de n'importe quoi entre les déguisements et les visuels, mais où les deux chanteurs sont à fond de bout en bout, et où leur DJ se chargera de mettre l'ambiance. Un bon moment pour se réchauffer, les températures ayant chutées avec la pluie, nous obligeant à retourner à la tente pour se changer, nos vêtements ayant tout de même un peu pris l'eau, et surtout pour se couvrir.
On arrive après le début de The Chemicals Brothers. Rien de neuf sous le soleil : c'est efficace, visuellement agréable, j'ai l'impression que certains morceaux ont été retravaillés. Un concert correct. On partira malgré tout avant la fin, le festival ayant décidé de faire un concert hommage à David Bowie, intitulé Ashes to Ashes, sous la Magic Mirror (la scène dédiée à la culture LGBT) où de nombreux artistes hongrois ont été chargés de reprendre ses morceaux les plus connus. On passe un moment très agréable, d'autant plus que l'ambiance monte rapidement et les gens dansant rapidement au centre de ce chapiteau en forme de cirque. Mais à ce moment là on commence à payer la soirée de la veille, et la fatique nous gagnant, nous partons passer notre première nuit au Sziget, qui se révèlera meilleure qu'espérée.

Top de la journée :

1) Die Antwoord
2) Ashes to Ashes
3) The Chemical Brothers
4) Skunk Anansie
Back to top
dziarf


Offline

Joined: 30 Jun 2013
Posts: 591
Localisation: Poitiers

PostPosted: Fri 4 Nov - 13:18 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Jul wrote:
Bon, il est temps que je me lance dans ma récap du Sziget 2016. Je vais la faire en plusieurs fois, ne m'en voulez pas Very Happy .


C'est cool d'avoir ta vision de première expérience là bas car du coup la plupart des gens que je connais y sont déjà allés plusieurs fois et sont beaucoup dans le comparatif avec les années passées (même si ça a aussi son intérêt!).
Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Mon 28 Nov - 14:46 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Day 0

Après une première nuit moins pire qu'imaginée, seulement réveillés par les festivaliers alcoolisés de retour à leurs tentes vers 5h du matin, nous sommes réveillés par les balances de Rihanna sur la grande scène. Se présente devant nous une journée où je sais que je ne vais pas prendre énormément de plaisir, musicalement parlant.
Avant d'aller récupérer 2 potes qui nous rejoignent pour 2 jours, direction les douches. Première surprise : les toilettes dans le coin où l'on dormait étaient nickel au réveil, de quoi pouvoir faire ses besoins confortablement Very Happy . On rejoint ensuite les douches, auxquelles on accédera après un bon quart d'heure d'attente. Celle que l'on teste en ce premier jour se révèleront être une loterie : soit elles sont chaudes mais avec peu de pression, soit l'inverse. De mon côté j'opte pour l'eau chaude.
Nos potes nous rejoignent donc dans leur tente qu'on avait pris soin d'installer à côté de la notre la veille pour pouvoir être côte-à-côte.
S'ensuit un grand tour de l'île pour leur faire découvrir l'ensemble du site, accompagnées de quelques bières et repas en cours de route. La majorité des animations ont démarrées en ce deuxième jour, mais pas encore la totalité.
Musicalement, on commencera avec Jake Bugg : j'aime beaucoup les sonorités de sa musique, mais ça sera à revoir dans un cadre plus petit.
Direction Mo ensuite sous le chapiteau : très bon concert, bien rythmé, où elle finira par son dernier tube et l'incontournable Lean On. Beaucoup d'échanges avec le public, elle a l'air d'être content d'être sur cette scène la veille de son anniversaire. Je pense que c'est une bonne candidate pour arriver sur les grandes scènes des festivals européens.
Mes potes avaient envie de voir Parov Stelar. Moi j'en profite pour aller nous ravitailler en petits trucs à grignoter dans la supérette installée spécialement pour l'occasion sur l'île.
On zappe Naughty Boy pour manger avant l'évènement du jour, qui aura fait en sorte que cette journée soit sold-out : Rihanna. Musicalement ce n'est pas ma came, mais je suis curieux de voir ce que ça donne en live. Et autant vous dire que la déception a été immense pour tout le monde, un des programmateurs parlant même d'arnaque après le festival : 30mn de retard, 1h15 de concert. Le premier morceau laissait pourtant entrevoir quelquechose de sympa, mais le reste du concert ne sera que playback et medley de ses morceaux. Elle n'en chantera aucun en entier. Bref, ça ne redorera pas son blason de mon côté.
Après ça, on essaye d'aller voir une représentation d'un cirque hongrois (un plaisir pour les yeux, Crono tu serais ravi Very Happy ), mais on se rend compte qu'il faut arriver bien à l'avance pour pouvoir espérer avoir une place sous le chapiteau.
On se rabat donc sur le théâtre de rue, dont une représentation aura lieu tous les soirs. Cette année, c'est un troupe française à l'honneur : Transe Express. Jen 'attendais beaucoup, les images de la troupe argentine de l'année dernière étant géniales. Et là aussi déception : c'est beau à voir, mais ça manquait totalement de rythme, impossible d'être pris par le show proposé. Dommage.
On fini par se rendre vers le chapiteau dédié à l'EDM, Afrojack étant sur notre feuille de route. Mais une fois arrivés devant celui-ci, impossible de rentrer : une foule compacte se trouve devant les accès, bloqués par les agents de sécurité. On attend 15mn mais rien ne change. Ce moment me laissera un gout amer dont je me rendrai compte le dernier jour.
On va donc boire quelques coups, puis regagnons tranquillement nos tentes, pour profiter du savoureux spectacle offert par un couple dans la tente juste devant la notre Very Happy . Enfin savoureux, le mec avait l'air d'avoir du mal à arriver à ses fins Very Happy Very Happy Very Happy

Edit : je suis en train de trier mes photos, et j'ai oublié deux moments dans la journée. D'abord le concert d'un groupe hongrois sur une petite scène avant Bugg. On n'est pas resté longtemps, je me souviens plus du nom du groupe, mais j'aimais bien le style. Et sinon après l'échec Afrojack, on a fini sur le scène dédiée aux groupes hongrois, avec un DJ qui passait des tubes des années 2000 Very Happy .

Top de la journée :

1. Mo
2. Jake Bugg
3. Rihanna
Back to top
Gugussss


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 1,865

PostPosted: Tue 29 Nov - 09:02 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Jul wrote:
Rihanna. Musicalement ce n'est pas ma came, mais je suis curieux de voir ce que ça donne en live. Et autant vous dire que la déception a été immense pour tout le monde, un des programmateurs parlant même d'arnaque après le festival : 30mn de retard, 1h15 de concert. Le premier morceau laissait pourtant entrevoir quelquechose de sympa, mais le reste du concert ne sera que playback et medley de ses morceaux. Elle n'en chantera aucun en entier. Bref, ça ne redorera pas son blason de mon côté.

Top de la journée :
3. Rihanna


Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Tue 29 Nov - 11:11 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Gugussss wrote:
Jul wrote:
Rihanna. Musicalement ce n'est pas ma came, mais je suis curieux de voir ce que ça donne en live. Et autant vous dire que la déception a été immense pour tout le monde, un des programmateurs parlant même d'arnaque après le festival : 30mn de retard, 1h15 de concert. Le premier morceau laissait pourtant entrevoir quelquechose de sympa, mais le reste du concert ne sera que playback et medley de ses morceaux. Elle n'en chantera aucun en entier. Bref, ça ne redorera pas son blason de mon côté.

Top de la journée :
3. Rihanna




Le top n'a de top que le nom, vu que j'avais que 3 concerts à classer. Donc faut compendre ça comme le pire de la journée Very Happy
Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Tue 29 Nov - 15:38 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Day 1

Premier jour où le festival fonctionne à plein régime. Ce n'est pas la journée avec les noms les plus clinquants, mais elle est assez homogène.
Même rituel que chaque matin. Direction la douche. En ce deuxième matin, on fait le choix de marcher un peu plus et d'aller au niveau des douches situées à côté du camping VIP. Cela s'avèrera judicieux : plus de douches, moins d'attente, l'eau est chaude partout. Il faut juste accepter de montrer ses fesses à tous les mecs, pas de rideau de douche ici.
Ensuite on quitte notre traditionnel italien de midi pour un thaï qui s'avèrera très bon, mais ne calera pas autant que les pâtes italiennes.
On continue à visiter l'île, nombre d'animations démarrant en cette première vraie journée.
Avant les premiers concerts de la journée, on se pose devant un cirque de rue : Les Dudes, des artistes québécois qui nous proposent un spectacle très drôle, très rythmé, excellent pour commencer cette journée.
Direction ensuite le chapiteau pour le concert de Jain : sur ce coup là je suis mes amis, car comme la veille pour Rihanna, sa musique me passe un peu au-dessus. Le chapiteau se remplit doucement, essentiellement avec des français. Et là, on commence à sentir que les français sont venus au festival pour se lâcher, avec les temps un peu compliqués que l'on rencontre. L'avant-concert est garni de "qui ne saute pas n'est pas français" et de Marseillaises, de quoi bien chauffer tout le monde. Et là, Jain en profitera pleinement, nous offrant un concert énergique a souhait. Elle passe son temps à communiquer avec le public, elle occupe bien tout l'espace alors qu'elle est toute seule sur scène. Le summum sera atteint lorsqu'elle annoncera passer à une chanson écrite en mémoire des victime du Bataclan. Tout le monde reprend un "qui ne saute pas" qui durera 5mn, elle même y prenant part volontiers. A la fin du concert, elle fera monter un de ces techniciens, demandant à tout le monde de suivre ses gestes : autant vous dire qu'il dansait aussi bien que moi, donc c'était bien marrant Very Happy . Je ne serai pas forcément réconcilié avec sa musique, mes sa performance est clairement une des meilleure que j'ai vu cette année.
On rejoint ensuite la grande scène pour la fin de John Newman : on se pose au loin au stand du sponsor de bière, on arrive au moment où il enchaine les tubes, la petite partie de concert que l'on a vu était sympathique.
Après ça, on tente de participer à la "Flag Party", un des happenings sur la grande scène, mais impossible d'obtenir un des drapeaux distribués, du coup on passe notre tour.
Après un petit tour, on revient sur la grande scène pour Bastille : je suis fan du premier album de ce groupe, et cela faisait un moment que j'avais envie de les voir. Les morceaux de celui-ci passent super bien en live, les nouveaux un peu moins à 2-3 près. Mais l'énergie que met le chanteur rend ce concert agréable.
Place ensuite à la tête d'affiche du jour : Manu Chao. On peut débattre du fait qu'il puisse être placé sur ce créneau, mais comme la première fois que je l'ai vu en salle, c'est efficace, festif, ça donne envie de danser et de s'éclater, bref, tout ce qu'on demande à cette heure là d'un festival.
On ne restera pas jusqu'au bout, voulant voir le show de la compagnie Recirquel. Ayant retenu la leçon de la veille, on y va un peu en avance pour pouvoir rentrer, ce qu'on réussira à faire. J'avais déjà vu le spectacle en janvier à Paris. Même si là il n'y pas le même effet de proximité qu'au Cabaret Sauvage, le show est toujours aussi classe, et leur jeu d'acteur est excellent. On va entendre parler de cette compagnie dans les années qui viennent je pense.
Il est ensuite l'heure de Boys Noize à l'OTP, concert que j'attendais impatiemment. Pas de répit : dès le départ, il nous propose quelque chose de bien agressif. Au bout de 20mn, nos copines nous montrent leur lassitude, du coup on les raccompagne à nos tentes, avant de revenir aussi vite que possible pour voir le fin de son show. On ne le regrettera pas : la demi-heure qu'on voit était excellente, et nous aura redonné l'énergie nécessaire pour la fin de la nuit.
Avant la suite, on va voir sous le chapiteau qui diffuse les JO les finales de natation, les hongrois (je le suis à moitié) Cseh et Hosszu disputant leurs finales à ce moment là. On aura deux médailles d'argent au bout, alors que l'Iron Lady pouvait battre un record de médailles d'or sur la même olympiade...
On se rend donc après ça au Colosseum, la scène construite en palettes et rappelant le Colisée romain. Le son de cette scène est d'ailleurs excellent pour une scène en plein air. Sasha est aux platines : il nous propose une house très musicale, qui nous fait passer un excellent moment. Par contre c'est impressionnant le nombre de personnes sous emprise de substances différentes sur cette scène...
Vers 4h du matin, la quantité de bières ingurgitées dans la journée aura raison de nous, on rejoint donc nos tentes.
Au final, cette journée plus faible sur le papier ne l'aura pas été en réalité Very Happy .

Top de la journée :

1. Boys Noize
2. Sacha
3. Jain
4. Manu Chao
5. Bastille
6. John Newman
Back to top
crono


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 7,554

PostPosted: Tue 29 Nov - 16:51 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Jul wrote:

5. Bastille
6. John Newman


Oh le sale enchainement que ça a du être


Par contre Jain, tout comme toi j'y suis allé juste parce que j'aimais bien le single et le reste sans plus mais en live ça a été une super surprise.


pour Riri elle a vraisemblablement fait ça dans tous les festivals. Sebas m'avait fait un récit similaire au tien et la presse belge avait titré le lendemain du jeudi au pukkel "Après son album Anti, Rihanna invente l'anti-concert!"

Jul wrote:

Après ça, on essaye d'aller voir une représentation d'un cirque hongrois (un plaisir pour les yeux, Crono tu serais ravi Very Happy )



Vu ma détestation des clowns j'ai du mal à concevoir le truc...
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Tue 29 Nov - 18:56 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

J'imagine qu'il parle des gymnastes Surprised
Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Thu 1 Dec - 16:04 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Day 2

Deuxième journée sold-out à l'avance pour ce festival, avec Muse en TA ce soir. Avant ça, même rituel que chaque matin, avant d'aller de retrouver mes parents qui passent la journée au fest.
Ce sont d'ailleurs eux qui choisissent le premier concert de la journée : Soviet Suprem. Je n'avais jamais écouté ce groupe, j'en avais entendu vaguement parlé. Et leur show a été excellent : leur musique électro aux sonorités slaves me parlait, et leur humour dans les textes comme sur scène nous permettent de passer un très bon moment, avec un public à fond de bout en bout. Mention spéciale au techos qui servira de la vodka au goulot au public à la fin. Très belle surprise.
On arrive ensuite pour la fin de BMTH : on en aura pas vu assez pour ce faire un vrai avis, je crois qu'on a juste entendu Thrown et une autre chanson.
Place après ça à l'happening du jour : la Color Party. Contrairement à la veille, on se rend compte que les éléments pour participer aux happenings sont aussi distribués à l'arrière de la grande scène, et il est plus facile d'y accéder. On récupère donc nos sachets de couleurs pour un moment qui nous donnera de belles vidéos Very Happy .
C'est ensuite au tour de Sigur Ros : j'avais du mal à imaginer ce que ça pourrait donner sur une grande scène comme celle du Sziget. Le moment aura été super agréable. On s'est posé à l'arrière, pour pouvoir s'étendre sur l'herbe, et je pense que c'était la meilleure solution pour profiter de leur musique planante mais intense. La manière dont les images sont filmées et projetées sur les écrans donne encore plus d'ampleur à l'ambiance. Très bon moment donc, et groupe à revoir dans un autre cadre.
Derrière ça, pause repas, et c'est parti pour le gros morceau de la journée : Muse. C'était la 4ème fois que je les voyais (je suis très fan du groupe), dont la deuxième fois en 2 ans. Note positive : la scénographie a été modifiée par rapport à l'année d'avant, et la setlist laissait plus de place aux anciens morceaux, ce qui n'était pas désagréable. Mais ce qui rendra ce concert meilleur que tous les autres, ce sera la qualité du son et des réglages : on était capable de discerner chaque note de guitare et de basse (là où sont pour moi les deux qualités principales de ce groupe), comme jamais auparavant. Bref, pour moi c'était leur meilleur concert.
Derrière ça, on va se poser à l'extérieur de l'A38 (on se rendre vite compte que le chapiteau est surblindé pour la TA de cette scène chaque soir, et qu'il est plus agréable de rester à l'extérieur pour écouter le concert, avec vue sur un écran géant) pour Roisin Murphy, mais on n'y restera pas longtemps afin d'aller sur la scène Telekom profiter des DJ qui sont là chaque soir pour amuser le public (on a ici plus à faire à des boums), avant de rejoindre tranquillement notre tente après cette excellent journée.

Top de la journée :

1. Muse
2. Soviet Suprem
3. Sigur Ros
4. Roisin Murphy
Back to top
Jul


Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 384
Localisation: Orleans

PostPosted: Thu 8 Dec - 13:58 (2016)    Post subject: Raconte nous ton festival Reply with quote

Zguv wrote:
J'imagine qu'il parle des gymnastes Surprised


C'était plutôt ça : c'est un spectacle où il y a de l'humour, sans clowns, mais surtout de jolies hongroises Very Happy
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Festivals All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 of 6

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group