forum non officiel des eurocks Forum Index

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le topic de la presse musicale
Goto page: <  1, 2, 315, 16, 1727, 28, 29  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Actu musicale
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Tue 2 Jun - 15:59 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Je suis tombé sur ce magazine tout à l'heure, vous connaissez ? Le programme est plutôt cool.
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 2 Jun - 15:59 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Tue 2 Jun - 16:13 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Jamais lu, mais c'est un fanzine franquais qui fait partie des meubles. Genre super vieux, genre, qui doit encore parler des Thugs à chaque numéro.
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Tue 2 Jun - 18:01 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

J'avais l'impression d'avoir déjà vu ça effectivement, sans l'avoir jamais ouvert non plus...
Les mecs ont encore un sampler, ouf'.
Back to top
crono


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 7,567

PostPosted: Mon 15 Jun - 20:11 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Rock & Folk wrote:
The Vaccines
“English Graffiti” Columbia/Sony Music

Aux yeux et oreilles de ceux qui prétendent savoir de quoi sera fait l’avenir du rock, il suffit de pas grand-chose pour faire pencher la balance du bon ou du mauvais bord. Pour verser du côté obscur de la force. Etre cool ou ringard. Prisé de l’intelligentsia. Ou pas. Parlez-en à Coldplay. Depuis leurs débuts, à la fin de la première décennie des années 2000, les Vaccines ont eu du bol et l’honnêteté de le reconnaître. A longueur d’interviews, le chanteur/ guitariste et songwriter Justin Young — sur le plan de la composition, toutes les chansons du nouvel album sont attribuées au groupe — a raconté qu’ils n’y étaient pour rien si les médias branchouilles, les radios encore écoutables et le public en blouson s’étaient entichés d’eux quasi instantanément. A l’en croire, ces quatre Londoniens ont même été agréablement surpris que leurs deux premiers albums enquillés en 2011 et 2012, loin de passer inaperçus, s’arrachent alors que la peste du téléchargement illégal et le choléra du streaming rendaient les ventes de disques anecdotiques et réduisaient en poussière les espoirs raisonnables d’une flopée de concurrents qui n’ont pas eu la chance (oui, on en est là...) de se faire signer par une des trois majors survivantes. Seuls labels, par les temps qui courent, susceptibles de claquer ce qu’il faut en marketing. Car dans l’espoir de bien faire comprendre, sur les réseaux sociaux de préférence, on en est réduit aujourd’hui à expliquer à grands coups de dollars. Ils ont valeur d’arguments. Ce triste état des ultimes forces en présence ne retire rien au talent des Vaccines dont l’indie rock (siglé post-punk au début) a mué en une pop plus consensuelle parce que pour eux, vouloir plaire au plus grand nombre, tant s’en faut, n’a rien de honteux. D’ailleurs, et ça perce les tympans, “Maybe I Could Hold You” et “Give Me A Sign”, les deux dernières chansons de “English Graffiti”
— “Undercover (Interlude)”, qui scelle le disque, est un bref instrumental aux relents psyché — sont tout à fait dans l’esprit de ce que Chris Martin et sa bande sont incapables de garder pour eux. Sauf que, et la différence est de taille, Dave Fridmann et Cole M Greif-Neill ont concocté pour les Vaccines (à leur demande) un son bien crado. Ils ont affublé leur pop d’oripeaux rock. Qui fendillent le bocal et noient le poisson. Dans “English Graffiti”, qui ne doit peut-être pas son titre au deuxième film de George Lucas, mais a été enregistré à New York, il est pourtant bien question d’émancipation aux USA. Sans surprise et d’entrée de jeu, “Handsome” renvoie aux Ramones chers aux Vaccines depuis leurs débuts. En revanche, “Dream Lover” s’apparente au glam cheap de Hanoi Rocks, et “Minimal Affection” sonne franchement Cars. Ça n’étonne pas, quand on sait que les quatre sont fans de Weezer, que Ric Ocasek a produit, plutôt deux fois qu’une. “20/20” fait de la pop avec du punk et “Denial”, excusez du peu, dépoussière le souvenir de Wasted Youth du début des années 80 (couplet de queue de manif, refrain de tête de cortège). On aurait bien tort de s’en plaindre. Les Vaccines, comme Coldplay, ayant grandi en écoutant ces groupes, “(All Afternoon) In Love” résonne d’harmonies et de trucages sonores inaugurés en son temps par Radiohead, et “Want You So Bad”, a du Blur émancipé en elle. Des références donc, mais au service d’un style propre, d’une belle énergie (“Radio Bikini”) et de refrains pas évidents à contrer. Ils ne sauveront sans doute pas le rock mais les Vaccines, en 2015, font leur max pour le rendre sexy. A leur manière, ils clouent le bec de ceux qui n’ont pas encore compris que les clivages à la con tuaient plus sûrement que lentement.
3/5



Donc à Rock & Folk on est du genre à coller le label "Album du mois" à un disque auquel on file un 3/5...
(et je ne dis pas ça parce que le dernier Vaccines est très très très haut dans ma liste des déceptions de cette année....)
Back to top
lulu


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 1,398
Localisation: cancoillotte

PostPosted: Mon 15 Jun - 21:13 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Bon un point sur les autres sorties :


Quote:
au sommaire une rencontre franche et nostalgique avec Jim O'Rourke, Sarah Cracknell de Saint Etienne Official qui se rappelle de Felt et de Windsor, le portfolio de Marc Almond (official) qui commence à Beyrouth et finit en orgie SM, un blind-test électrique avec guillaume MARIETTA, la jeunette Flo Morrissey qui nous laisse coi, Ash en mode discographie commentée, des hommages à Migala ou Dälek, les disques du mois scandinaves de Jaakko Eino Kalevi et The Radio Dept.…




et Trax avec Diplo....

et les Inrocks qui font un supplément spécial festoch

Bref rien qui me donne envie de dépenser un euro dans tous ses papiers....
_________________
yo
Back to top
Nico 77


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,747

PostPosted: Mon 15 Jun - 21:58 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

crono wrote:
Rock & Folk wrote:
The Vaccines
“English Graffiti” Columbia/Sony Music

Aux yeux et oreilles de ceux qui prétendent savoir de quoi sera fait l’avenir du rock, il suffit de pas grand-chose pour faire pencher la balance du bon ou du mauvais bord. Pour verser du côté obscur de la force. Etre cool ou ringard. Prisé de l’intelligentsia. Ou pas. Parlez-en à Coldplay. Depuis leurs débuts, à la fin de la première décennie des années 2000, les Vaccines ont eu du bol et l’honnêteté de le reconnaître. A longueur d’interviews, le chanteur/ guitariste et songwriter Justin Young — sur le plan de la composition, toutes les chansons du nouvel album sont attribuées au groupe — a raconté qu’ils n’y étaient pour rien si les médias branchouilles, les radios encore écoutables et le public en blouson s’étaient entichés d’eux quasi instantanément. A l’en croire, ces quatre Londoniens ont même été agréablement surpris que leurs deux premiers albums enquillés en 2011 et 2012, loin de passer inaperçus, s’arrachent alors que la peste du téléchargement illégal et le choléra du streaming rendaient les ventes de disques anecdotiques et réduisaient en poussière les espoirs raisonnables d’une flopée de concurrents qui n’ont pas eu la chance (oui, on en est là...) de se faire signer par une des trois majors survivantes. Seuls labels, par les temps qui courent, susceptibles de claquer ce qu’il faut en marketing. Car dans l’espoir de bien faire comprendre, sur les réseaux sociaux de préférence, on en est réduit aujourd’hui à expliquer à grands coups de dollars. Ils ont valeur d’arguments. Ce triste état des ultimes forces en présence ne retire rien au talent des Vaccines dont l’indie rock (siglé post-punk au début) a mué en une pop plus consensuelle parce que pour eux, vouloir plaire au plus grand nombre, tant s’en faut, n’a rien de honteux. D’ailleurs, et ça perce les tympans, “Maybe I Could Hold You” et “Give Me A Sign”, les deux dernières chansons de “English Graffiti”
— “Undercover (Interlude)”, qui scelle le disque, est un bref instrumental aux relents psyché — sont tout à fait dans l’esprit de ce que Chris Martin et sa bande sont incapables de garder pour eux. Sauf que, et la différence est de taille, Dave Fridmann et Cole M Greif-Neill ont concocté pour les Vaccines (à leur demande) un son bien crado. Ils ont affublé leur pop d’oripeaux rock. Qui fendillent le bocal et noient le poisson. Dans “English Graffiti”, qui ne doit peut-être pas son titre au deuxième film de George Lucas, mais a été enregistré à New York, il est pourtant bien question d’émancipation aux USA. Sans surprise et d’entrée de jeu, “Handsome” renvoie aux Ramones chers aux Vaccines depuis leurs débuts. En revanche, “Dream Lover” s’apparente au glam cheap de Hanoi Rocks, et “Minimal Affection” sonne franchement Cars. Ça n’étonne pas, quand on sait que les quatre sont fans de Weezer, que Ric Ocasek a produit, plutôt deux fois qu’une. “20/20” fait de la pop avec du punk et “Denial”, excusez du peu, dépoussière le souvenir de Wasted Youth du début des années 80 (couplet de queue de manif, refrain de tête de cortège). On aurait bien tort de s’en plaindre. Les Vaccines, comme Coldplay, ayant grandi en écoutant ces groupes, “(All Afternoon) In Love” résonne d’harmonies et de trucages sonores inaugurés en son temps par Radiohead, et “Want You So Bad”, a du Blur émancipé en elle. Des références donc, mais au service d’un style propre, d’une belle énergie (“Radio Bikini”) et de refrains pas évidents à contrer. Ils ne sauveront sans doute pas le rock mais les Vaccines, en 2015, font leur max pour le rendre sexy. A leur manière, ils clouent le bec de ceux qui n’ont pas encore compris que les clivages à la con tuaient plus sûrement que lentement.
3/5



Donc à Rock & Folk on est du genre à coller le label "Album du mois" à un disque auquel on file un 3/5...
(et je ne dis pas ça parce que le dernier Vaccines est très très très haut dans ma liste des déceptions de cette année....)


Ben d'autant que derrière ils mettent de meilleures notes à d'autres disques chroniqués...

Le papier d'Eudeline sur le psyché du mois dernier envoyait aussi du lourd. Dans la série on devrait pas avoir le droit de faire ce genre de zik sans prendre d'acide... Les obsessions habituelles du Monsieur pour l'accessoire (fringues, drogues...) qui rend superflu le principal...
Back to top
Nico 77


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 4,747

PostPosted: Mon 15 Jun - 22:01 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Sinon les derniers Inrocks je les ai vraiment lus en 30 min maxi, ça devient de pire en pire...
Back to top
crono


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 7,567

PostPosted: Wed 17 Jun - 22:46 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

New noise wrote:
Couv : Refused
Couv : Chelsea Wolfe
Disco commentée : Babes in Toyland
Retro : Overcome
Label : Prohibited Records
Dossier : Le post-rock (par Rubin Steiner)
Bibliothèque de combat : Sébastien Raizer
Reports : Temples Fest, Villette Sonique, Les Nuits Sonores, This Is No A Love Song

Interviews : Dälek, Health, Prurient, Jim O’Rourke, High On Fire, Author & Punisher, Therapy ?, Ken Mode, Thurston Moore, Babes In Toyland, Coliseum, Paradise Lost, The Twilight Sad, Prong, Watertank, Algiers, Girl Band, Ni, Dommengang, Bitchin Bajas, Chaos Echoes, Ausmuteants, Blackmail,Tribulation, Pyrit, dDash
Back to top
.


Offline

Joined: 07 May 2013
Posts: 68

PostPosted: Thu 18 Jun - 21:22 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Zguv wrote:
Je suis tombé sur ce magazine tout à l'heure, vous connaissez ? Le programme est plutôt cool.


HenriDèsMetal wrote:
Jamais lu, mais c'est un fanzine franquais qui fait partie des meubles. Genre super vieux, genre, qui doit encore parler des Thugs à chaque numéro.


ouais voilà c'était un peu "LE" truc indé dans les années 90, l'équivalent à l'époque de noise machin en nettement plus intime et plus underground. Le fait qu'ils aient tenus le choc à travers les époque est assez phénoménal, quand même (je savais même pas que ça existait encore). Ca tient surtout, je pense, à la parenté directe avec Vicious Circle.
Back to top
Zguv


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 5,617

PostPosted: Mon 22 Jun - 22:20 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Back to top
dziarf


Offline

Joined: 30 Jun 2013
Posts: 591
Localisation: Poitiers

PostPosted: Sun 28 Jun - 14:30 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Pour info, même si je crois que ça n'intéressera pas grand monde ici mis à part loupnoir, j'ai écrit et auto-édité via financement participatif une biographie d'environ 120 pages A4 d'Eiffel avec beaucoup d'illustrations et des interviews de proches du groupe. Ca s'appelle Inferno Telegraph et il y a plus d'infos ici sur mon site web.
Back to top
HenriDèsMetal


Offline

Joined: 27 Feb 2013
Posts: 9,134
Localisation: Ton Cul

PostPosted: Sun 28 Jun - 16:17 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Back to top
.


Offline

Joined: 07 May 2013
Posts: 68

PostPosted: Fri 11 Sep - 10:51 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Libé cause musique

Back to top
crono


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 7,567

PostPosted: Fri 11 Sep - 11:37 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

Laughing

"Salut on va faire un article bien incompréhensible pour traduire notre déception du dernier Foals"


Tain j'ai voulu m'abonner à Kerrang! ou Rock Sound, pfff, autant les prix en Angleterre ça le fait, mais dès qu'il s'agit d'envois à l'international c'est 2 à 3 fois le prix Crying or Very sad
Back to top
Gugussss


Offline

Joined: 26 Feb 2013
Posts: 1,876

PostPosted: Fri 11 Sep - 18:42 (2015)    Post subject: Le topic de la presse musicale Reply with quote

. wrote:
Libé cause musique



Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum non officiel des eurocks Forum Index -> forum non officiel des eurocks -> Actu musicale All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 315, 16, 1727, 28, 29  >
Page 16 of 29

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group