forum non officiel des eurocks Index du Forum

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Raconte nous ton festival
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum non officiel des eurocks Index du Forum -> forum non officiel des eurocks -> Festivals
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 941

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:09 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Vu que de plus en plus de racontages de festival se perdent dans "rumeurs & certitudes" que tout le monde ne lit pas forcément, hop un topic ça sera plus pratique!

Dernière édition par crono le Dim 26 Juil - 13:11 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 941

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:10 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Jul a écrit:
Bon ben à mon tour de faire ma review de Festival, pour le NOS Alive que je suis allé visité cet été. J'ouvre la parenthèse "routage de gueule" Very Happy : je cherchais un Festival qui proposait Muse et Mumford and Sons à l'affiche (oui oui, j'assume !), aux dates qui m'arrangeait, j'avais le choix entre le NOS et le BBK, et le j'avoue que Lisbonne me tentait plus que Bilbao, sachant que je comptais prolonger mes vacances là ou j'irais.

Arrivée en avion le Jeudi, on part en centre-ville prendre un petit déjà et récupérer notre appart avec ma chère et tendre, le temps de faire une petite sieste, il est temps de partir pour le site du Festival, qu'il faut rejoindre en train type RER. Super pratique, le train s'arrêtant juste à côté. On passe par la fouille, effectuée par la Police locale ici. Si ça intéresse quelqu'un pour l'avenir : je n'avais que de l'eau dans mon camelback, mais il n'a jamais été ouvert. La scène Entrée est vraiment sympa, c'est bon d'avoir de la musique direct en entrant pour se mettre dans le bain. On récupère notre bracelet, et on se lance dans une visite du site. Le tout est super bien agencé, beaucoup de place devant la grande scène, les autres petites scènes sont très accessibles, beaucoup de stands de bouffe, mais peu de variété... Point fort : la pointe à 3,5, et les stands de vin et de liqueur local, à prix plus qu'abordable (3 euros les 35cl de vin par exemple). Ensuite, c'est parti pour les concerts.
The Wombats : un groupe que je voulais voir depuis longtemps, un concert énergique de 45mn pour commencer, c'était simple, efficace, même si ça n'invente rien.
Young Fathers : on s'assoit sur l'herbe synthétique posée devant la seconde scène en taille pour observer un peu ça, rien d'extraordinaire.
Benji B : j'ai pas accroché à ce set électro...
James Bay : voilà le chanteur qui monte en ce moment, ben en live ça n'avait aucun intérêt.
Metronomy : le 1er très bon moment de ce festival ! C'était la deuxième fois que je les voyais en Live. Le groupe était au taquet, leurs chansons en live sont super efficace, et le public était bien dedans. Puis leur enchainement de quelques chansons sur 15mn a bien fait monter la sauce. Je n'attendais pas grand chose de ce concert, j'ai étais agréablement surpris.
Ben Harper : On décide d'aller faire un tour devant ce cher Ben pour voir ce que ça vaut, ben ça vaut pas grand chose...
Alt-J : je voulais les voir depuis longtemps, étant pas mal fan de leurs deux albums. On est vraiment bien rentrés dans le truc, le groupe enchainant morceaux un peu plus rythmés, et ceux plus lents, 45mn vraiment très bons, mais après, les morceaux lents s'enchainaient trop, ce qui fait qu'on a complètement décrochés. Dommage... Avec une autre setlist, le concert aurait été vraiment bon jusqu'à la fin
Muse : le groupe que j'attendais le plus dans cette prog ! 3ème concert de ce groupe pour ma part, et j'étais heureux de les voir dans un autre cadre que le Stade de France, avec des artifices scéniques plus modestes. Alors même si l'ingé son a déconné pendant 4 chansons (on entendait quasiment pas Bellamy), qu'à un moment donner, le batteur ramé complètement pour suivre Bellamy, ce concert a été vraiment super. 1h30 qu'on n'a pas vu filer, les nouveaux morceaux passent bien en Live, les classiques sont toujours aussi bon. Bellamy était en très grande forme, le public était parfait, j'ai pris mon pied, en pouvant me concentrer vraiment sur les chansons en elle-même ce coup-ci, ce qui est moins le cas en Stade. Bref, je retournerai les voir, sans aucun doute. Par contre les deux mecs qui ont essayés de m'ouvrir mon sac au fur et à mesure du concert m'ont un peu agacés...
Après ce très bon moment, retour maison, qui sera assez long, la Police gérant assez mal les flux de spectateurs sur le retour...

Pour le vendredi, arrivée assez tardive sur le site, bien allumés par l'apéro pris avec des potes en ville, que j'entretiendrai toute la soirée Very Happy .
Bleachers : j'avais lu sur je ne sais plus quel site que le concert de ce groupe avait était élu numéro 1 à Bonaroo. J'y allais donc les yeux fermé, ne sachant pas quoi attendre. Et ben je peux vous dire que ça faisait bien longtemps qu'un concert ne m'avait pas autant donné la chair de poule !!! Ce concert a été un pur biffe du début à la fin. J'accrochais totalement au style, le public aussi apparemment, et ça a été un moment juste sensationnel !
Sheppards : je savais que quoi que je regarde, je serai déçu après le biffe précèdent, Sheppards l'a confirmé...
Mumford & Sons : le deuxième concert que j'attendais le plus dans cette prog, et ça a été une très grosse déception... J'avais maté des live d'eux après le premier et le deuxième album, à chaque fois je me suis dis : bordel, ce que c'est bon. Ben la setlist sur ce show aura vraiment tout gâché. Ils ont une floppée de morceaux vraiment bien énergiques, ils nous auront joués toutes celles à l'eau de rose... J'avais bien les boules...
Future Islands : écouté de loin, donc pas d'avis objectif.
The Prodigy : un groupe dont je suis un gros fan. Et comme d'hab, belle énergie, les nouveaux morceaux sont vraiment bons, mais l'humeur n'y était plus après le concert précèdent...
Petite journée du coup, où on sera monté trop vite, et vitre redescendus...

On arrive un peu plus tôt le samedi.
Sleaford Mods : on arrive pour la fin, j'aurai bien aimé en voir plus.
Alex Metric B2B Aeroplane : j'avais prévu de passer pas mal de temps sur la scène Clubbing en ce dernier jour, au final ça sera le seul set que je verrai de la journée. Set très efficace, plutôt House, parfait à cette heure là de la journée. Et l'ambiance montée avec le taux d'alcoolémie des deux DJ Very Happy .
Sam Smith : à la base, je voulais voir Mogwai, qui est un des meilleurs concert de ma vie. Mais dans un couple, il faut savoir faire des concessions (surtout que Stromae avait annulé sa venue et que j'y échappais). Je resterai donc devant lui pendant 1h15. Et ce n'était pas mauvais. Je ne retournerai pas le voir en concert, c'est sur, mais je ne peux pas dire que je me suis ennuyé, il a quand même une voix de ouf.
The J&MC : de loin en mangeant, je ne connaissait pas assez pour m'approcher plus.
Disclosure : Un super show de leur part. Ils ont fait un travail sur le visuel, par rapport à l'ancienne tournée, et les nouveaux morceaux sont vraiment bons, dans le sens où certain changent un peu de style, et propose des choses plus agressives et plus rythmée. Un super moment.
Chromeo : je voulais vraiment terminer par ce concert, ça a bien commencé, par contre la suite était vraiment plus molle du genou, on partira avant la fin...

Un super site, un très bon Fest avec de super moments, je ne regrette pas du tout mon choix parce-que derrière nos vacances lisboètes ont été top, mais je n'y retournerai sans doute pas. Mais que faire à l'avenir ? Le Balaton Sound, j'y retournerai vraiment, mais je trouve que la prog perd en qualité avec le temps. L'Ultra Croatia, trop commercial. Aujourd'hui, je pense avoir 4 objectifs :
- Un Fest anglais, parce-que leur culture est vraiment celle qui me correspond le plus;
- Dour, parce-que tout ce que j'en entends et lis me fais envie;
- Le Fest à Nîmes (son nom m'échappe), qui me tente vraiment bien;
- Le Sziget, que je ferai quand j'aurais des vacances en Août.
Bref, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, mais on verra bien.

Top 5 :
- Bleachers
- Muse
- Disclosure
- Alex Metric B2B Aeroplane
- Metronomy
Revenir en haut
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 941

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:10 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Tyler durden a écrit:
Petit compte rendu du FIB 2015 :

Jeudi
Arrivé à 20h00 sur le sîte (donc tôt pour le FIB), je fonce sur la grande scène voir Swim Deep que j'avais découvert au FIB les années précédentes et qui m'avait fait bonne impression. C'est plutôt plaisant comme entrée en matière avec le soleil qui décline. C'est un peu comme si Editors rencontrait un bon groupe de pop à l'anglaise. Ca sonne gentiment cold wave, certaines montées sont géniales et puis, parfois, on se retrouve devant un truc entendu mille fois. Pas mal. Je lâche la bande de potes pour enchaîner avec The Last Dandies sur la plus petite scène du festi qui a changé (en fait un bus avec une scène au dessus... Bizarre mais pas si mal). J'avais entendu vaguement parlé de ce groupe et ce fût plus qu'une bonne surprise. Ce sont des gamins fortement influencés par les Strokes mais qui ont une certaine pêche et qui envoient le bois juste quand il le faut. Les mecs sont ultra motivés même devant 100 personnes... Un peu trop même. Du coup, le pétage d'instruments devant les 50 personnes restées jusqu'au bout sonne un peu faux. Je pars en me disant qu'il serait dommage de ne pas entendre reparler de ce groupe. 2 concerts d'affilée au FIB, ça mérite un posage et une bière pisse à 3 euros... J'entends de loin LA et ça a l'air d'alterner le bon et le mauvais dans une sorte de rock garage mais je suis loin donc bon... On se fait le début d'Ocellot, groupe inconnu au bataillon pour moi, qui distille un disco psychédélique (si si) avec costume en paillettes et danses chaloupées. Ce n'est pas bien méchant mais ça ne mérite pas de rester une heure non plus, il ne faut pas déconner... Détour par la nouveauté de cette année : "South Beach". Dans un coin du festi, ils ont créé un faux hôtel style "miami 80's" avec sable, piscines et néons multicolores. C'est super bien foutu et là, écart de deux heures grâce à un DJ de folie capable d'enchaîner Nirvana et Blur avec Rihanna et Beyonce. Bref, on se croirait à une soirée à la maison, c'est blindé, tout le monde chante, danse et picole gaiement : un moment FIB comme on les aime. Retour aux concerts avec Crystal Fighters qui, à ma grande surprise, parviennent à me surprendre positivement. C'est super bon esprit et certains morceaux sont carrément bons. Bon, les deux heures passées à boire des Gin Tonic ne sont certainement pas étrangères à ce moment grotesque. Un petit détour pour voir une copie d'Oasis avec DMA'S (attitude, musique, tout y est) et on se pose dans le fond de la grande scène pour constater que le festi est quasiment vide... Personne aux buvettes, personne aux chiottes, personne devant les scènes... Sentiment étrange que le FIB ne va pas tarder à mourir (snif). Florence and the Machine commence et je décide de m'approcher par curiosité. Soyons clairs, c'est niais à souhait (câlins collectifs, drapeau gay brandi sur scène, bisous au public), ça ne vaut pas grand chose musicalement malgré la présence de cuivres mais, bizarrement, entouré d'Anglais reprenant tous les titres, ce n'est pas si désagréable que ça. Enfin, c'est crédible disons... Tout le monde me lâche et je décide m'infliger une dernière grotesquerie (bisous vrede) avec Elyella's DJ. Ne me demandez pas pourquoi mais j'avais envie de danser. Je me retrouve donc devant la grande scène avec une DJette et son acolyte (en chewbacca) passant des disques comme le ferait n'importe quel clampin... Je n'étais pas venu pour ça et c'est même honteux de foutre ça sur une grande scène. Je finis mon verre sur Nirvana et Flume et je rentre.

Vendredi
J'arrive bien esquinté pour Public Access TV. Dans mes souvenirs, c'est plutôt pas mal ou pas en fait, je ne m'en souviens plus... En tout cas, c'est un groupe pour les Anglais. Trou noir d'où me reviennent des bribes de Jamie T allongé dans l'herbe... Bon... J'émerge pour Palma Violets qui me donne l'impression d'un réveil avec gueule de bois. Ca chante faux, ça sonne faux et peu de passages valent le coup. Déçu, j'espérais beaucoup mieux vu que je trouve ça pas mal sur disque. Je loupe Noël Gallagher parce que je suis un junkie et parce que je m'en fous royalement et j'attends GY!BE avec impatience. C'est parti pour 1h40 de pur bonheur. Je ne les avais jamais vus et ils m'ont retourné. Il faut quand même être sacrément couillu pour proposer cette musique devant un tel public. C'est en place comme jamais, les montées sont énormes, je suis bien. Par contre, on doit être 200 devant au début et on finit à 50... Seul bémol : certains passages calmes gâchés par le son des autres scènes... Il faut que je les vois en salle ! Je me fais la fin de Prodigy en rejoignant les potes car, cette année, tu retrouves tes potes sans mal alors qu'ils sont devant la grande scène... Clairement, c'est aussi mauvais qu'au Cabaret Vert. Ca a sacrément mal vieilli et après Godspeed, c'est difficilement soutenable (même Gin Tonifié). Je ne vois qu'une demi heure et c'est fini ! Ouf ! Moment de trou noir bis et, par mégarde, je suis devant Brodinski. Un Rémois en Espagne, je lui devais bien ça. Il a bien progressé ce petit con et le set qui propose sur la grande scène tient la route. Bon, c'est club à fond mais à 3h00, ça passe nickel. Pour finir la nuit, c'était l'idéal à ce moment précis.

Samedi
Apéro/piscine très très tardif et je me pointe à 21h00 pour Hinds. Je ne connaissais pas mais elles étaient recommandés par Swim Deep et elles sont plutôt agréables à regarder donc laissons leur une chance. J'aurais dû rester à la location... C'est nul, elles chantent faux, on dirait des mauvaises Plasticines (c'est dire). Je ne sais même pas si ça aurait plu à Crono. Evitons les affreux Kaiser Chiefs et allons découvrir Curtis Harding. Grand bien nous a pris, c'est une excellente découverte ! Il fait de la soul/blues avec une classe infinie. C'est carré, ça joue juste, ça envoie sévèrement et il a sacrément la classe. La plus belle découverte de ces quatre jours, sans aucun doute. Grosse pause avant Mark Ronson qui arrive devant une foule immense et motivée. Il y a du monde partout (c'est une tendance pour ce samedi soir) et tout le monde a l'air content d'être là. Bon, c'est assez insignifiant... Il y a deux rappeurs avec lui et il a la bonne idée de mettre "You Know That I'm no Good" et "Uptown Funk" dans la première demi heure de son set. Les verres d'alcool volent, les gens chantent toutes les paroles mais il est temps d'aller se placer pour le concert que j'attends le plus : BLUR. Sur scène, on retrouve les visuels de l'album en décor. Le groupe débarque et semble plus que motivé et alcoolisé. Albarn joue le jeu et fout le feu. Les titres viennent de tous les albums et les tubes "Song 2" et "Parklife" font se soulever la foule. Sur cette dernière, Albarn fait monter une spectatrice sur scène pour chanter la chanson. Très bon moment. Ils jouent "Beetlebum" et tout mon collège me revient en pleine face. Je regrette juste qu'ils n'aient pas joué plus de morceaux du dernier (quatre ou cinq seulement) et surtout "Too many of us" qui, pour moi, est le titre de 2015. On finit tous les mains en l'air à chanter "Come on come on come on...", c'était magique. Je les ai enfin vus et je n'ai pas du tout été déçu. Je repars le sourire aux lèvres et je finis la soirée dans l'herbe à écouter, de loin, Timo Maas qui fait de l'électro qui m'en touche une sans bouger l'autre. De toute façon, j'ai encore la tête à Blur et ce n'est pas lui qui me fera revenir sur Terre.

Dimanche
On commence fort par Public Enemy qui nous gratifie d'un excellent show. Comme au Cabaret Vert, un groupe est là. L'horloge de Flavor Flav aussi et ils enchaînent un concert puissant qui a le mérite de réveiller tout le monde en cette fin de festival. Je ne connais pas la disco entière du groupe mais ma tête n'a pas arrêté de faire des va et vient pendant plus d'une heure. Sur la même scène FFS arrive très vite après le concert et j'ai cru à une mauvaise blague. Le chanteur de Franz Ferdinand se caricature lui-même et le chanteur de Sparks est resté bloqué dans les années 80. Ca pue le kitsch à des kilomètres et ça met mal à l'aise... Je tiens trois titres avant de me tirer très vite voir Crocodiles. Voilà un groupe que j'attendais beaucoup aussi. Ils commencent devant pas grand monde et finiront devant quasi personne. Les titres sont bien joués mais, je ne sais pas, je reste sur un sentiment mitigé. J'aime le côté un peu "shoegaze pour les nuls" des albums et, finalement, on se retrouve devant un groupe qui se la raconte un peu et devant des chansons trop brutes par rapport aux versions travaillées des albums. Petite déception alors que ça aurait pu être énorme... On arrive devant Portishead et, première surprise : c'est dans un quart d'heure et on se retrouve au 3ème rang devant la grande scène prêts à prendre notre fessée. Comme d'habitude, c'est parfait. Le son est énorme, les organes vibrent sur les basses, c'est joué à la perfection et même si Beth est un peu "timide" au départ, sa voix devient monumentale pour nous offrir une version gigantesque de "Over". Ca tombe bien, c'est mon titre préféré. La set list est la même qu'au même endroit en 2011 mais on s'en fout, "Sour Times", "Mysterons", "Wandering Stars", "The Rip"... Tout y passe. On a même droit à un titre inédit plutôt dans l'esprit de "Machine Gun" et très bon. Ca se finit et j'ai la sensation que ça a duré un quart d'heure. Je crois que je pourrai regarder ce groupe pendant des heures sans me lasser. La grande classe ! Je fonce voir The Cribs et, après Portishead, c'est bien mais pas top. Certains titres sont assez nerveux et les mecs sont capables de se lâcher mais, à côté de ça, ils sont aussi capables de balancer des titres très pop et très chiants. Le public adore mais c'est trop inégal à mon goût. Dommage... Le temps de voir que Bastille fait toujours de la merde et de constater que je n'ai pas envie d'entendre Mo à ce moment-là et je passe mon tour sur A-Trak qui est programmé à 4h00 et que j'ai déjà vu. Et puis, merde, il y a de la route demain et il ne mérite pas tant d'égards !

Une très bonne édition parce que plage, potes, piscine, bouffe, chaleur, horaires et fête permanente mais la prog' était quand même un peu faiblarde. En plus, comme je l'ai déjà dit, il y avait beaucoup moins de monde que pour les autres éditions... J'espère que le FIB ne va pas couler car, pour moi, ça reste un festival plus qu'agréable avec un public en or. Si tu ne meurs pas FIB, je reviendrais !
Revenir en haut
Tyler durden


Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2014
Messages: 996

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:15 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Très bonne idée mon cher crono Wink
Revenir en haut
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 941

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:28 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Jul a écrit:

Bleachers : j'avais lu sur je ne sais plus quel site que le concert de ce groupe avait était élu numéro 1 à Bonaroo. J'y allais donc les yeux fermé, ne sachant pas quoi attendre. Et ben je peux vous dire que ça faisait bien longtemps qu'un concert ne m'avait pas autant donné la chair de poule !!! Ce concert a été un pur biffe du début à la fin. J'accrochais totalement au style, le public aussi apparemment, et ça a été un moment juste sensationnel !


J'ai découvert Bleachers avec la prog du Pukkel, je me suis dit "c'est cool, mais ça sonne comme FUN." mais en fais c'est normal car c'est un des groupes du chanteur de FUN.. En plus le bonhomme a coécrit aussi certaines chansons de 1989, autant dire que je l'attends de pieds fermes en Belgique! Et ce que tu dis me rassure d'autant plus!

Tyler durden a écrit:
Sentiment étrange que le FIB ne va pas tarder à mourir (snif). Florence and the Machine commence et je décide de m'approcher par curiosité. Soyons clairs, c'est niais à souhait (câlins collectifs, drapeau gay brandi sur scène, bisous au public), ça ne vaut pas grand chose musicalement malgré la présence de cuivres mais, bizarrement, entouré d'Anglais reprenant tous les titres, ce n'est pas si désagréable que ça. Enfin, c'est crédible disons...

Apéro/piscine très très tardif et je me pointe à 21h00 pour Hinds. Je ne connaissais pas mais elles étaient recommandés par Swim Deep et elles sont plutôt agréables à regarder donc laissons leur une chance. J'aurais dû rester à la location... C'est nul, elles chantent faux, on dirait des mauvaises Plasticines (c'est dire). Je ne sais même pas si ça aurait plu à Crono.


De ce que j'en écoute ça fait un bon fond sonore pour écrire des conneries sur l'internet, mais c'est clair qu'en live c'est potentiellement nul.
Et je te jalouse pour ton concert de Florence + The Machine, je sens que ça va être tellement mort dans un zénith de Paris à peine rempli Confused
Revenir en haut
Nifa


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2013
Messages: 1 326

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 13:51 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Dois je c/c ma review de Dour ici ?
Revenir en haut
Le President


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 2 146
Localisation: pas là

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 15:35 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Nifa a écrit:
Dois je c/c ma review de Dour ici ?


nan, c'est pour les reviews des fetochs sans topic dedié
_________________
Nurundil Festival Tour 2k18:
May: Pelpass festival
June : Primavera Barcelone
july: Vieilles Charrues
Revenir en haut
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 941

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 18:50 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Le President a écrit:
Nifa a écrit:
Dois je c/c ma review de Dour ici ?


nan, c'est pour les reviews des fetochs sans topic dedié


Ben il peut, il faut comme il veut en fait, c'est pas comme si on était dans un truc super pro avec des enjeux capitaux Laughing
Revenir en haut
dinnéroyal


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2013
Messages: 257
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 21:03 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Crono j'ai vu Florence à Fourvière début juillet, c'était donc un concert solo et ça envoyait carrément ! Je pense justement qu'il vaut mieux la voir en solo qu'en festival, le public étant plus connaisseur (mais c'est le cas pour beaucoup de groupes...)
Revenir en haut
Tyler durden


Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2014
Messages: 996

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 21:17 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

dinnéroyal a écrit:
Crono j'ai vu Florence à Fourvière début juillet, c'était donc un concert solo et ça envoyait carrément ! Je pense justement qu'il vaut mieux la voir en solo qu'en festival, le public étant plus connaisseur (mais c'est le cas pour beaucoup de groupes...)



Non mais là tout le monde connaissait... Je pense que voir Florence au milieu d'Anglais, c'est limite l'idéal. Le problème n'était pas là mais plutôt du côté de la scène Razz

 
Revenir en haut
dinnéroyal


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2013
Messages: 257
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Mar 28 Juil - 12:38 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Tyler, voir n'importe quel groupe anglophone au milieu d'anglais est un luxe Smile
Revenir en haut
loupnoir


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 709

MessagePosté le: Mar 28 Juil - 13:03 (2015)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Tout comme voir zebda au milieu de toulousains
Bordel
........
Arrow
Revenir en haut
starac


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2013
Messages: 129

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 14:07 (2016)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Review pour Rock Werchter cette année, avec un peu de retard.

Finalement avec le foot, attentats et pluie, c’était pas soldout et j’ai craqué pour 2 places 4 jours à Werchter trois jours avant le début du Festival.

Ça faisait 8 ans que je n’étais plus allé et le site est bieeeeeeeen meilleur qu’avant. En même temps, pas dur. + de déco, + d’atmosphère + de bonne bouffe. Bon ça reste la fête aux sponsors et aux flamands bourrés à la Jupiler trop chère, mais soit.
Et malgré la pluie et l’obligation des autorités de mettre des détecteurs à métaux avant de rentrer sur le site, bonne gestion des organisateurs.

Jeudi :
Jake Bugg : pour rire, pour voir sa bête gueule. C’est pas mal, c’est country anglais. Potable
Gutterdamerung : film ou je n’ai rien compris mais chouette. Chanteur en forme. Henri Rollins pas super utile, mais sympa de chanter War Pigs avec les quelques métalleux du fest.
New Order : GROSSE claque. J’avais peur de m’ennuyer, mais j’ai planer pendant 1h15 ! super bon visuel. Bon le chant n’est pas au top, mais tout était nickel sinon. Blue Monday suivi de Love will tear us apart, merci !
Paul McCartney : inclassable ! super chant, super ambiance, visuel géniaux. 74 ans le mec ! feux d’artifices et tout le monde reprend let it be, hey jude, … la classe
James Blake : j’aurai bien aimé dans d’autres conditions, mais après la joie de Paulo, c’était moyen et on est vite parti

Vendredi :

Gary Clarke Jr : bon début puis ça stagne ! pas de présence et un peu toujours la même chose. Déçu, j’attendais beaucoup.
Richard Hawley : un peu la même chose que pour Gary, un peu mou. Certaines superbes chansons mais pas l’éclate. Il n’avait pas l’air super content d’être là.
Et puis évidemment, Robert Plant ! ce mec est fabueleux. Sous la tente, les tambourin, Dazed and Confused, Whole lotta Love, Rainbow, ça rendait d’enfer ! Un guitariste déchainé ! excellent concert !!
En sortant, on rejoint le début du Match Belgique -Pays de Galles, c’est bien parti, on mène 1-0 !
The Offspring : on a vu les 30 dernières minutes, tant mieux. On a eu les hits, c’était OK. On a ri.
Tiens, 3-1 pour le Pays de Galles, échec!
Rammnstein : étant fan plus jeune, j’étais content d’enfin les voir. Alors ce n’est pas fin, c’est pas très bon du tout, mais quel bon concert ! un show carré et bien rodé. On sent que ce groupe c’est une machine, mais ça a marché ! j’étais Ravi !

Samedi :


Courtney Barnett
: ! Comment mieux commencer une journée ! super visuel, super ambiance, un bon rock grunge bien sale et jeune et australien. Chouette !
Savages : oui oui, très bien, très carré. Impulsif mais il manquait un peu d’âme. On dirait qu’elles jouent un peu un rôle. Mais très bon moment.
Beirut : beau, chiant, très chiant, pffffff
PJ Harvey : Claque de bout en bout. Elle arrive avec une espèce d’orchestre militaire et jazz. Concert de fou, d’une beauté pas possible. Dans la tente en plus. Meilleur concert du fest !
Red Hot chilli peppers : je m’attendais à pire. Beaucoup de hits, mais pas l’over fête quand même. Flea et Josh on des voix crasseuses !!

Dimanche :

James Bay : on est resté 3 chansons, c’était ultra mauvais.
Lianne la Havas : super sympa, beau et doux, ça nous a lavé de la souillure de James Bay.
Iggy Pop pendant 2 chansons : très bien il y a 3 ans, là il faut qu’il prenne sa retraite.
Foals : très surpris, très bonne ambiance, très carré sous la tente.
The last shadow puppets : Miles oui, Alex non. Baaaaaaaaah non
Beck : Claque ! classe ! il était super en forme. Excellent ! je ne connaissais pas tout mais j’ai tout aimé.
Macklemore & Ryan Lewis : j’aime bien quelques une de ses chansons, et je voulais tester pour me faire une opinion. C’est une honte ! Dommage de terminer là-dessus, mais la beauté de Beck nous a permis de ne pas trop y penser.

Top 5 des concerts :
1/ PJ Harvey
2/ Beck
3/ New Order
4/ Robert Plant
5/ Courtney Barnett

Mention à Rammstein et Lianne la Havas. Paul McCartney trop légendaire pour le classer Et je vomis à la gueule de Macklemore.
Revenir en haut
Tyler durden


Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2014
Messages: 996

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 11:05 (2016)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

Et At The Drive In ??? Et badbadnotgood ???
Black box revelation ?
Band of horses ?
Comment a évolué Goose ?

On n'aurait pas fait le même festi, je crois bien...
Revenir en haut
dinnéroyal


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2013
Messages: 257
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Mar 19 Juil - 13:03 (2016)    Sujet du message: Raconte nous ton festival Répondre en citant

De retour de Belgique, je me permet de faire une courte review de Dour et des Ardentes en même temps !

Les Ardentes :

Festival pas indiqué du tout même une fois dans la ville. Camping tout en longueur, alors même s'il est plus petit que celui des Eurocks, on met 2 fois plus de temps à le traverser. Flics partout, armés de chiens renifleurs et d'indics, tous mes potes se sont fait prendre. Alors vous me direz "oui mais la drogue c'est mal, m'voyez", n'empêche que proposer une prog à 70% hip-hop et mettre des contrôles de weed partout sur le camping et dans le festival, je trouve ça vraiment nul. Mais ça va avec l'alcool interdit sur le camping (outre les canettes de bière).
Sur 3 scènes, 2 intérieures où le son est naaaaaaze, et ça fait chier quand t'as un rappeur français qui y passe et que tu l'entends pas parler, ou un groupe de jazz et que t'arrives pas à séparer certains instruments.
3 gros artistes annulés (Young Thug, Little Simz et Mac Miller) et pas remplacés.
Camelbacks autorisés - interdits - autorisés - interdits selon les jours et le vigile. Du coup, on n'a toujours pas compris ce qu'il en était.
Public anti-français au possible, c'était pas très sympa ! (après, notre présence en finale y était peut-être pour quelque chose, je ne sais pas)
Plus d'eau sur le site du festival à partir de 17h, obligé de payé 2€50 sa bouteille de 25cl.

Voilà donc, les seuls points forts des Ardentes étaient les artistes, les gradins dans une salle et les bières gratuites que j'ai eu en ramassant des gobelets (et dieu sait combien j'ai eu de bières gratuites, je crois avoir économiser presque 100€). On pourra y ajouter la diversité des stands de bouffe (plus qu'a Dour mais moins qu'aux Eurocks). Avoir les berges tout le long du festival c'est sympa aussi, mais ça entraine aussi de longues marches pour aller d'une scène à l'autre puisque le festival est lui aussi tout en longueur.

On est donc arrivés et repartis très déçus du festivals, et j'éviterais d'y aller malgré un alignement Radiohead Kendrick RATM Gorillaz l'an prochain.


Dour :

2e édition du Dour pour moi, on arrive déjà fatigués. Passée la première soirée au camping provisoire et les quelques heures d'attentes avant d'entrer sur le site (gestion bien mieux que l'an dernier d'ailleurs), les journées de concerts étaient assez éprouvantes pour moi. Je n'ai pas eu la force d'aller découvrir des groupes dès 14h ni de finir des concerts défoncé jusqu’à 4h du matin.
Gros point négatif selon moi : la sécurité. Camelbacks interdits (et quand tu passes 10h sur le site du festoche, c'est un peu chiant) et surtout, portails à métal qui sonnent ou pas, ça ne change rien, dans tous les cas on n'est pas fouillés.
Autre point négatif : le flux de personnes au niveau de l'étranglement entre la Boombox et la grande scène, les multiples vols dans les tentes, et les festivaliers qui sont là que pour aller en teuf de 2h à 4h et t'empecher de dormir après. Dour c'est bien, mais j'ai l'impression que je suis déphasé (niveau musique, prise de drogue et festivités) par rapport à la plupart des festivaliers...

A part ça, les points positifs similaires à l'an dernier : le camping proche du festoche, les gens tous trop sympas, le son parfait sur presque tous les concerts, la diversité et la qualité des concerts.


Top concert Ardentes - Dour confondus :
1. Jurassic 5
2. Mobb Deep
3. Oddisee
4. Oxmo Puccino
5. Guts
6. 20Syl & Mr Medeiros
7. Sigur Ros
8. Jazzy Bazz
9. La colonie de Vacances (le live défonce mais musicalement c'est pas trop mon truc)
10. Snarky Puppy

Le reste des concerts ne restera pas vraiment gravé dans ma mémoire.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:24 (2018)    Sujet du message: Raconte nous ton festival

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum non officiel des eurocks Index du Forum -> forum non officiel des eurocks -> Festivals Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com