forum non officiel des eurocks Index du Forum

forum non officiel des eurocks
Ouais gros.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Raconte tes Eurocks 2015
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum non officiel des eurocks Index du Forum -> forum non officiel des eurocks -> Eurockéennes de Belfort
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gugussss


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 1 626

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 10:05 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Tout est dans le titre Smile
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Juil - 10:05 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gugussss


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 1 626

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 10:23 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Allez, je commence par ma (courte) journée du vendredi...

Comme j'ai un peu de temps pour moi, j'en profite pour passer à la Plage pour passer voir le début de Big Freedia. Ca s'annonçait comme le plus mauvais concert de l'histoire des Eurocks... Mais où diable Kem et Christian sont-ils allés chercher ces guignols??

St Paul & the Broken Bones: Leur musique devient vite chiante, mais quand même, bonne prestation scénique du chanteur. Ils sont tous habillés en tenue de soirée malgré la chaleur.

Laetitia Shériff: Malgré son expérience, elle a l'air terrifiée devant tout ce monde. Et sa ressemblance avec Rachida Dati n'est pas pour l'aider... Sinon, musicalement, ça tient la route. On sent clairement l'inspiration Sonic Youth (il y a une chanson où j'ai même cru qu'elle en faisait une reprise).

Royal Blood: Beaucoup de monde, mais ça je m'y attendais. Ils jouent leur album avec une grande sérénité (surtout le batteur qui semble imperturbable). Ils n'apportent pas grand chose en live, mais surtout à la fin, les transitions sont interminables. J'ai profité de cette fin de concert un peu faiblarde pour me ravitailler au stand argentin...

Jack Garratt: Nous, on était contents de le voir, mais lui apparemment n'était pas content d'être là. Il nous expliquait qu'il avait eu une journée de merde (si j'ai bien compris), il a balancé sa baguette, puis plus tard jeté sa guitare à terre avant de quitter la scène furax... Un set très court (35 min). Dommage, j'aurais voulu en entendre plus, c'était vraiment très bon!

La fin prématurée de Jack Garratt me permet de bien aller me placer sur la Plage. Ah, merde, Set & Match c'est pas encore fini, et en plus ils nous font le coup du "tout le monde assis". Rolling Eyes

The Soft Moon: Enfin, le concert attendu de la journée! Et il commence à faire nuit, c'est parfait. Alors après la 2ème et la 3ème chanson, je commence à avoir des doutes... Il manque quelque chose à leurs morceaux, du chant peut-être, je sais pas trop... Puis ils entament Far, et là les choses sérieuses commencent. Le reste du concert va être tout aussi intense. J'aurais presque envie de dire grosse claque, mais je l'attendais tellement que finalement, c'était juste à la hauteur de ce que j'attendais.

Fakear: Velasquez et ses comparses ont débordé de 5 mn, du coup j'arrive chez le Fakear avec 5/10 mn de retard et je vois (sans grande surprise) une esplanade archi-bondée. Difficile de profiter du concert avec des gens qui font des va-et-vient continuels devant moi... Je pense qu'avec une meilleure connaissance de sa discographie et une bonne place, j'aurais pu passer un bon concert. Dommage.

Et là, la fatigue se fait sentir, une migraine se profile... Il va falloir attendre 2h de néant (Skip the Use, Todd Terje, Off, The Do, Pusha T) pour arriver à Boris Brejcha. Et j'étais pas chaud pour danser sur de la techno avec ce mal de crâne. Tant pis, direction la sortie. C'est là que je me dis que ce dredi était un peu mal foutu: j'ai fait 6 bons concerts dans la foulée, et ensuite il faut attendre 2h pour avoir la suite.

Pour le coup, j'ai profité du live sur Arte pour jeter un oeil à Boris (Brejna Laughing ). Bon, je me dis que ça valait pas le coup d'attendre pour ça (pardon Président). Quant à Horror, ils passeront aussi sur Arte Live dimanche.
Revenir en haut
lulu


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 1 389
Localisation: cancoillotte

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:56 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Gugussss a écrit:


Et là, la fatigue se fait sentir, une migraine se profile... Il va falloir attendre 2h de néant (Skip the Use, Todd Terje, Off, The Do, Pusha T) pour arriver à Boris Brejcha. Et j'étais pas chaud pour danser sur de la techno avec ce mal de crâne. Tant pis, direction la sortie. C'est là que je me dis que ce dredi était un peu mal foutu: j'ai fait 6 bons concerts dans la foulée, et ensuite il faut attendre 2h pour avoir la suite.

Pour le coup, j'ai profité du live sur Arte pour jeter un oeil à Boris (Brejna Laughing ). Bon, je me dis que ça valait pas le coup d'attendre pour ça (pardon Président). Quant à Horror, ils passeront aussi sur Arte Live dimanche.


l'excuse de la migraine

une récap à 11h23
_________________
yo
Revenir en haut
crono


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 6 825

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 08:28 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Eurocks 2015: Il fait chaud, trop trop chaud...

(et ça doit être pour ça que je me suis éclaté de Major Lazer Embarassed Embarassed )
Revenir en haut
Nico 77


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 3 928

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 08:42 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Bon je ferai mieux plus tard mais en résumé sommaire dredi correct, sadi à pleurer
Revenir en haut
lulu


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 1 389
Localisation: cancoillotte

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 10:47 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

impossible de faire une récap;

Skip the use m'avait déjà anesthésié le cerveau mais la doublette Christine/Major Lazer m'a perturbé. Et je ne parle même pas de Daho
J'arrive toujours pas à m'en remettre.

Voir autant de merde concentrées et le public venu en masse seulement pour visualiser tous les pires clichés des années 90.
On continue l'étude sociologique de la populace ce dimanche dès que je récupère mes neurones et me remet en 2015.
_________________
yo
Revenir en haut
lulu


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 1 389
Localisation: cancoillotte

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 10:53 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

A un point positif, Steve qui a réellement remonté le niveau le samedi et Todd Terje le vendredi dont on en attendait rien.

On parlera pas du reste Chemical, Rone, Fakear, Ben, Ibeyi..... trop naze pour faire un point clair et détaillé.
_________________
yo
Revenir en haut
Gugussss


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 1 626

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 11:54 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

P***n, j'avais fait une récap' détaillée et ça s'est effacé par mégarde Mad .

Du coup, je vais la refaire en synthétique.

L'énorme concert de la journée, c'est celui de Bo Ningen: leurs prestations scéniques, leurs costumes, leur musique, tout était nickel. Ca a même fini avec la guitare du chanteur à 3 cm de ma face Laughing

Après, dans les concerts bien... bien (mais pas géniaux): il y a Oscar & the Wolf, sur qui j'avais pas mal d'attente il faut dire, et Petite Noir, dont j'attends l'album.

Dans la catégorie, c'était bof mais c'était à prévoir: Forever Pavot (et leurs 50 spectateurs, dont 45 qui se faisaient royalement chier), I Love Makonnen (du hip-hop aux eurocks, quoi).

Seiho avait bien commencé avait un set plutôt dansant par rapport à Cashmere Cat (avec qui Kem l'avait comparé). Après, ça reste un peu trop RnB pour moi, surtout sur la fin...

Jonathan Toubin qui enchaîne ses morceaux soul des années 50, bon ça passe le temps mais une demi-heure est largement suffisante.

Dans la catégorie, ça s'écoute bien en mp3 mais c'est pas terrible en live, j'ai nommé Broncho.

Julio Bashmore n'était même pas là, sans annonce aucune. Et donc rien à faire pendant le passage de Major Loozer.

Et puis il y a Rone, sur qui j'avais pas mal d'attentes aussi: un son bien trop fort pour la Scène de la Plage, un light-show aveuglant, un set bien trop techno (voir breakcore par moments) alors que j'espérais un truc beaucoup plus posé... Bref, je n'ai pas pu m'empêcher d'être déçu.

Et sinon, après Bo Ningen, je suis passé devant Sleaford Mods. J'ai pas compris le délire du mec qui passe les instru sur Media Player et qui attends une bière à la main la chanson suivante... Le point positif reste l'accent britannique du chanteur dont je me lasserai jamais Laughing

Sinon, un constat plus global: l'évolution du public des Eurocks. Il y a 3 ans, on entendait ou lisait partout "c'est pas les Eurapéennes", et maintenant je vois des scènes bien remplies pour I Love Makonnen et une esplanade désertique pour Foxygen... D'autant, que quand on voit la qualité des sets fournies par les rappeurs, on ne peut que s'empêcher de se mettre la tête dans les mains...
Revenir en haut
Gugussss


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 1 626

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 11:57 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

lulu a écrit:
Skip the use m'avait déjà anesthésié le cerveau mais la doublette Christine/Major Lazer m'a perturbé. Et je ne parle même pas de Daho


M'enfin lulu, tu sais qu'il y a 2 autres scènes aux Eurocks? Si tu t'infliges ces concerts, c'est bien normal que tu sois perturbée après!
Revenir en haut
HenriDèsMetal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2013
Messages: 9 102
Localisation: Ton Cul

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 13:53 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

crono a écrit:
(et ça doit être pour ça que je me suis éclaté de Major Lazer Embarassed Embarassed )


Pas sûr.
Revenir en haut
HenriDèsMetal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2013
Messages: 9 102
Localisation: Ton Cul

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 13:56 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Gugussss a écrit:
Dans la catégorie, c'était bof mais c'était à prévoir: Forever Pavot


Gugussss a écrit:
(et leurs 50 spectateurs, dont 45 qui se faisaient royalement chier)

Revenir en haut
Hank


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2013
Messages: 1 164

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 19:27 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

En tout cas vous avez l'air de vous éclater.
Revenir en haut
Grand mère de Joleen


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 19:38 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Laughing bis
putain ouai ça fait envie.
Revenir en haut
Gugussss


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 1 626

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 10:15 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Allez, je fais le dimanche rapidement...

Début de journée pas trop mal avec un très bon concert de Puts Marie, un bon concert de Sinkane et un bon concert de Slaves.

Ensuite, direction Kevin Gates. Le concert de hip-hop classique: des morceaux de 2 mn entrecoupés de klaxons et de coups de pistolet... navrant. Je ne tiens pas en place devant un si mauvais concert, j'en profite donc pour manger, me ravitailler en eau, et puis je fais enfin la connaissance de Crono!

Retour à la plage avec Run the Jewels: Prenez un concert de hip-hop, enlevez les coups de klaxons, remplacez les instru bling-bling par des instru noisy, et mettez El-P au micro, tout devient tout de suite mieux! Le pauvre Killer Mike, pourtant imposant physiquement, se fait écraser par ce boss du hip-hop US alternatif. Bon après, El-P a quand même quelques mauvaises manies de rappeur, du genre nous demander de faire des trucs avec nos mains toutes les 2 minutes, mais bon, il est tout pardonné!

Petite pause de 45 mn où j'ai eu l'occasion de croiser GammaGT, lulu et Nico 77. On a malheureusement pas trop pu parler, faute de temps et de pouvoir se parler sans se gueuler dans les oreilles... Mais au moins je connais leur tête, ce n'est que partie remise Wink

Alabama Shakes à la Plage. Cadre idéal pour eux. Le concert est très bon mais je me prépare déjà psychologiquement à la suite du programme, et j'ai donc du mal à rester dans le concert.

James Blake: Je voulais d'abord le faire en mode groupie au premier rang, mais l'enchaînement avec Sting a fait que j'ai préféré me mettre en retrait pour partir plus vite. Visiblement, tout le monde a eu la même idée que moi: beaucoup de va-et-vient même à 2 mètres des barrières... Des remarques de glandus locaux du genre: "C'est pas l'heure de dormir" ou "C'est de l'électro, ça?". Putain, mais allez vous foutre devant Sting, et laissez-moi profiter du concert tranquille!! Bon le concert en lui-même: ça commence un peu difficilement, James enchaîne les nouveaux morceaux (je n'aime pas les setlists avec des morceaux d'album TBA) et du coup difficile de se mettre dedans. Ca commence à se réveiller par la suite, mais il aura fallu attendre 20/25 minutes.

Sting: Je ne me voyais vraiment pas louper ce mec dont les chansons ont marqué mon enfance! Le sorcier Sting a même réussi à arrêter la pluie en chantant "Heavy Cloud No Rain" Smile Sinon, le concert était à la hauteur de ce qui était attendu. Je regrette quand même la présence de nombreux morceaux très peu connus au détriment de chansons que j'aurais bien voulu entendre (Fields of Gold, I Can't Stand Losing You, Fragile, Don't Stand So Close to Me). Mais bon, j'ai vu Sting avant sa retraite, c'est le principal Surprised

Bilan de la journée: Un planning horaire très mal foutu: Puts Marie, puis 30 minutes de pause, avant un enchaînement Sinkane-Slaves-Kevin Gates/Run the Jewels, puis 45 minutes de pause, puis enchaînement Alabama Shakes-James Blake-Sting. Dur dur de profiter des concerts quand il faut partir 5 mn avant la fin pour espérer arriver à l'heure pour le concert suivant...

Bilan du week-end: Je confirme, artistiquement, cette édition a été plutôt faible. Pour ma part, un seul concert "que je ne pouvais pas manquer" (Sting), et très peu de concerts où je suis sorti en me disant "Putain, quelle claque!" (peut-être Bo Ningen ou Soft Moon, mais dans une moindre mesure par rapport aux années précédentes). J'ai fini par remettre en question ma participation à l'édition 2016, ou en tout cas, je ne prendrai pas (comme chaque année) mon pass avant les annonces, en me disant que j'irai quoi qu'il arrive...
Revenir en haut
lulu


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 1 389
Localisation: cancoillotte

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 11:03 (2015)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015 Répondre en citant

Gugussss a écrit:
Allez, je fais le dimanche rapidement...

Début de journée pas trop mal avec un très bon concert de Puts Marie, un bon concert de Sinkane et un bon concert de Slaves.

Ensuite, direction Kevin Gates. Le concert de hip-hop classique: des morceaux de 2 mn entrecoupés de klaxons et de coups de pistolet... navrant. Je ne tiens pas en place devant un si mauvais concert, j'en profite donc pour manger, me ravitailler en eau, et puis je fais enfin la connaissance de Crono!

Retour à la plage avec Run the Jewels: Prenez un concert de hip-hop, enlevez les coups de klaxons, remplacez les instru bling-bling par des instru noisy, et mettez El-P au micro, tout devient tout de suite mieux! Le pauvre Killer Mike, pourtant imposant physiquement, se fait écraser par ce boss du hip-hop US alternatif. Bon après, El-P a quand même quelques mauvaises manies de rappeur, du genre nous demander de faire des trucs avec nos mains toutes les 2 minutes, mais bon, il est tout pardonné!

Petite pause de 45 mn où j'ai eu l'occasion de croiser GammaGT, lulu et Nico 77. On a malheureusement pas trop pu parler, faute de temps et de pouvoir se parler sans se gueuler dans les oreilles... Mais au moins je connais leur tête, ce n'est que partie remise Wink

Alabama Shakes à la Plage. Cadre idéal pour eux. Le concert est très bon mais je me prépare déjà psychologiquement à la suite du programme, et j'ai donc du mal à rester dans le concert.

James Blake: Je voulais d'abord le faire en mode groupie au premier rang, mais l'enchaînement avec Sting a fait que j'ai préféré me mettre en retrait pour partir plus vite. Visiblement, tout le monde a eu la même idée que moi: beaucoup de va-et-vient même à 2 mètres des barrières... Des remarques de glandus locaux du genre: "C'est pas l'heure de dormir" ou "C'est de l'électro, ça?". Putain, mais allez vous foutre devant Sting, et laissez-moi profiter du concert tranquille!! Bon le concert en lui-même: ça commence un peu difficilement, James enchaîne les nouveaux morceaux (je n'aime pas les setlists avec des morceaux d'album TBA) et du coup difficile de se mettre dedans. Ca commence à se réveiller par la suite, mais il aura fallu attendre 20/25 minutes.

Sting: Je ne me voyais vraiment pas louper ce mec dont les chansons ont marqué mon enfance! Le sorcier Sting a même réussi à arrêter la pluie en chantant "Heavy Cloud No Rain" Smile Sinon, le concert était à la hauteur de ce qui était attendu. Je regrette quand même la présence de nombreux morceaux très peu connus au détriment de chansons que j'aurais bien voulu entendre (Fields of Gold, I Can't Stand Losing You, Fragile, Don't Stand So Close to Me). Mais bon, j'ai vu Sting avant sa retraite, c'est le principal Surprised

Bilan de la journée: Un planning horaire très mal foutu: Puts Marie, puis 30 minutes de pause, avant un enchaînement Sinkane-Slaves-Kevin Gates/Run the Jewels, puis 45 minutes de pause, puis enchaînement Alabama Shakes-James Blake-Sting. Dur dur de profiter des concerts quand il faut partir 5 mn avant la fin pour espérer arriver à l'heure pour le concert suivant...

Bilan du week-end: Je confirme, artistiquement, cette édition a été plutôt faible. Pour ma part, un seul concert "que je ne pouvais pas manquer" (Sting), et très peu de concerts où je suis sorti en me disant "Putain, quelle claque!" (peut-être Bo Ningen ou Soft Moon, mais dans une moindre mesure par rapport aux années précédentes). J'ai fini par remettre en question ma participation à l'édition 2016, ou en tout cas, je ne prendrai pas (comme chaque année) mon pass avant les annonces, en me disant que j'irai quoi qu'il arrive...



A ben , on t'as vu toi, c'était à loggia ?

Voilà environ 4 ans que l'on se pose aussi la question d'y aller aussi. Mais bon les Eurocks, on le vois comme le petit festoch local avec moyen de se retrouver, de partager un moment avec ses potes du coin, voir les gens des assoc buvettes et de revoir des gens que l'on a pas aussi forcement envie de voir dans l'année mais là on fait un effort Laughing .
Quoi que cette année perdu pas mal de personnes; notamment dans les concerts de merde ( oui j'ai des amis qui adoooooorent Skip the use ........... Rolling Eyes )
_________________
yo
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:17 (2018)    Sujet du message: Raconte tes Eurocks 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum non officiel des eurocks Index du Forum -> forum non officiel des eurocks -> Eurockéennes de Belfort Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
Page 1 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com